Grosses dents par devant

OPINIONS / En réaction à l’article de Jean-Simon Gagné intitulé «La vie scandaleuse du Tyrannosaurus Rex», publié le 25 juillet dernier.

Monsieur Jean-Simon Gagné, votre histoire teintée d’humour du Tyrannosaurus Rex m’a fasciné. Étudiant, j’avais invité ma mère au Musée de la nature d’Ottawa. En lui racontant que les os du dinosaure devant nous étaient ceux d’une vraie bête, j’ai aussitôt lu sur son visage l’incrédulité, voire le déni.

Comment ne pas la comprendre devant une telle créature! J’ai particulièrement aimé votre rappel du cataclysme qui les a annihilés ainsi que plus de 75 pour cent des espèces vivantes il y a 66 millions d’années. Dire que notre espèce dite Homo Sapiens, Homme Sage (?), n’aurait que 500 000 ans. Sans ce météore, les dinosaures auraient probablement de leur voracité et démesure continué de consommer toutes leurs ressources vitales et se seraient détruits eux-mêmes.

Ne sommes-nous pas nous-mêmes en quelque sorte des tyrannosaures, grosses dents par devant?

Pascal Barrette
Ottawa