L’établissement d’un centre de distribution d’Amazon a été confirmé, hier, par le maire d’Ottawa et quelques élus.

Amazon: bravo!

ÉDITORIAL / Ottawa-Gatineau a brièvement été sur les rangs pour obtenir le futur quartier général d’Amazon. Les espoirs ont vite été éteints.

Mais une autre lumière s’est allumée entre temps : l’établissement d’un centre de distribution d’Amazon. C’est ce qui a été confirmé, hier, par le maire d’Ottawa et quelques élus. Bravo !

Ce sont 600 emplois permanents qu’Amazon doit embaucher dans cet entrepôt. C’est énorme ! On doit y recevoir et y acheminer de gros items commandés chez Amazon, au contraire des sept autres entrepôts de la multinationale américaine, qui sont spécialisés dans les petits colis. 

C’est sans compter les 1500 emplois temporaires reliés à la construction qui sera assuré par Broccolini. Le gigantesque local de 92 900 m carrés doit être aménagé à l’intersection du chemin Boundary et de l’autoroute 417, un secteur longtemps délaissé par les grands projets à Ottawa. On préfère toujours le centre ou l’ouest. Cette fois, c’est l’est qui est avantagé et ce n’est pas trop tôt. Car en plus de l’emploi, cela stimulera la construction domiciliaire et les petits commerces de proximité. Cela allégera les pressions de circulation dans le centre et l’ouest pour mieux les équilibrer avec l’est, ce qui sera bienvenu.

Cela pourrait aussi aider les petites municipalités de Russell et d’Embrun, dans la couronne est de la capitale. Situées de l’autre côté de l’intersection 417-Boundary, elles pourraient profiter de la croissance attendue stimulée par cet entrepôt.

Bon, il est certain que ce ne seront pas des emplois comme ceux du futur quartier général d’Amazon. Ce seront surtout des emplois de manœuvre et de préposés, et 600 emplois, ce ne seront que des poussières en comparaison des 50 000 jobs que le HQ2 d’Amazon doit créer. Mais pour une région qui ne comptait pas lourd aux yeux d’Amazon, ces 600 emplois s’avèrent un beau cadeau de consolation. À prendre n’importe quand.