À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Héros de Pointe-Gatineau
C'est à Neuville-St-Vaast que la 13e Batterie de campagne de l'artillerie canadienne, participait à l'attaque de Vimy. Napoléon Gagne, de Pointe-Gatineau, participait à cette bataille qui a vu « naître » le Canada. Il a passe 3 ans et demi sur les champs de bataille en France, avant de mourir le 29 septembre 1918, à Bourlon, France. Il laissait dans le deuil sa femme Delima (Therrien) et leurs six enfants qui n'espéraient que de revoir leur père revenir de cette guerre pour leur raconter des histoires et les embrasser avant le coucher. La cérémonie du centenaire de la prise de Vimy, dimanche, a marqué les sacrifices de tous ces héros de guerre. Merci à mes grands-parents d'avoir sacrifié leurs vies pour nous.
Lucie Gagné, Ottawa
À qui se fier ?
À la suite du mensonge sur les armes de destruction massive inventées par les États-Unis de George W. Bush pour justifier sa guerre en Iraq, je demeure très frileux à l'idée de me fier de nouveau sur les É.-U. pour connaître la vérité sur ce qui se passe réellement au Moyen-Orient. J'ai confiance en Justin Trudeau. J'ai donc confiance que ses actions soient bien appuyées. C'est vraiment le seul fil conducteur, aussi ténu soit-il, sur lequel ma tranquilité d'esprit repose...
Vincent Barrette, Chelsea
D'une voix unique ?
Nos députés semblent avoir l'Outaouais à coeur, mais ils pourraient en faire plus pour défendre les droits de la population d'avoir sa juste part de services en santé. Unis, ils seraient beaucoup plus forts et pourraient revendiquer de façon mature et posée, mais ferme. Un exemple : Trois-Rivières a eu sa faculté de médecine en 2004, le Saguenay la sienne en 2007. Gatineau l'aura en 2020. Si ça va bien. Pourquoi ? On nous dit que cette faculté réglera tous nos problèmes, que les étudiants en médecine y viendront en grand nombre. Espérons que ces étudiants auront la vie sauve en venant à Gatineau par la 50 à voie unique.  
Albert Tremblay, Gatineau
***
La question du jour
Que pensez-vous de Gatineau pour accueillir l'édition hivernale des Jeux du Québec pour 2019?
Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com