À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Mots inadéquats
Lorsqu'ils débattent des motions sur l'islamophobie, les députés devraient garder en mémoire ce que Salman Rushdie en pensait : « Un nouveau mot avait été inventé pour permettre aux aveugles de rester aveugles : l'islamophobie. Critiquer la violence militante de cette religion dans son incarnation contemporaine était considéré comme du fanatisme ».
Les adeptes de la religion islamique doivent évidemment être protégés, tout comme les juifs, les sikhs et les autres, mais il faut pouvoir s'opposer à ceux qui prônent sa version violente, l'islamisme. C'est dans le propre intérêt de l'immense majorité des musulmans modérés. En se cachant derrière des mots au sens incertain, on ne fait qu'enfermer l'islam dans ses difficultés actuelles en suscitant l'hostilité des uns contre les autres et en favorisant l'extrême droite. La solution doit passer par une réelle intégration des musulmans, en leur donnant partout les mêmes droits, mais aussi les mêmes devoirs. Ce qui est permis aux uns, doit l'être aux autres. Ce qui est interdit aux uns, doit aussi l'être aux autres. C'est ce que demandent les musulmans modérés eux-mêmes.
Roland Madou, Ottawa
Merci à l'Hôpital de Hull
En janvier dernier, j'ai subi une intervention chirurgicale majeure. Le Dr Youssef Karam, neuro-chirurgien, a fait preuve de professionnalisme et d'humanisme à mon endroit. L'équipe du 8e étage de l'Hôpital de Hull a fait preuve de dévouement et elle a grandement contribué à ma récupération. Malgré les lacunes du système de santé et l'état du bâtiment, je leur accorde une excellente note pour la qualité des soins. Ils m'ont redonné une qualité de vie dont j'essaie de profiter pleinement.
Lise Lavigne, Gatineau
Des deux côtés de la bouche
Plus j'écoute Sylvie Goneau, plus j'ai l'impression qu'elle aime parler des deux côtés de la bouche. Tantôt, Lawrence Cannon est du recyclage de politiciens et ensuite, il lui ferait un bon mentor. À force de se contredire, elle risque de se briser la mâchoire et encore plus, de perdre son dépôt lors des prochaines élections à la mairie de Gatineau.
Paul Peterson, Gatineau
***
La question du jour
Qu'avez-vous pensé du budget du ministre fédéral des Finances Bill Morneau?
Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com