À vous la parole

À vous la parole
À vous la parole
Le Droit
Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Nouvel hôpital en Outaouais!

Selon les nouvelles rapportées dans Le Droit, il faudra attendre 10 à 15 ans avant d’avoir un nouvel hôpital. Cette nouvelle est très décevante pour la région. Que vont faire nos députés pour que ce projet se réalise? Chose certaine, aucun membre du Parti libéral du Québec (PLQ), incluant Maryse Gaudreault, ne peut lancer des pierres à quiconque. Le PLQ fortement représenté dans l’Outaouais tout en étant au pouvoir à l’Assemblée nationale n’a rien fait pour nous. Vous pourriez au moins garder une petite gêne et mettre la main à la pâte pour faire avancer le dossier de la santé.

Paul Philippe, Val-des-Monts

***

De beaux souvenirs

Oh! Que de beaux souvenirs vous racontez. (La rentrée scolaire dans les années 1950-60, Raymond Ouimet, Le Droit, 29 août 2020). Je me souviens de la petite fille que j’étais qui se trouvait bien mélancolique à l’idée de retourner sur les bancs d’école. Mais en même temps, cela voulait aussi dire ‘ouverture de l’Exposition du Canada au parc Lansdowne, la grande fin de semaine d’août, et cela balayait toutes mes inquiétudes comme par magie. On y allait en famille avec des fourmis dans les jambes. C’était tout à fait enchanteur. Tout ce dont vous avez décrit, nous l’avons vécu avec une joie incomparable. Mais il y a une chose que vous avez omis de mentionner et qui se passait à cette exposition.

Quelques chose de très important pour mon père. C’était le tirage d’une voiture neuve. Étant l’une des neuf enfants de la famille avec des revenus modestes et sans voiture, vous pouvez être certain que mon papa en achetait des billets! Le tirage se faisait à la fin de la journée, à 23h, tous les soirs, au poste radio anglais CFRA. Je me vois avec mon papa au salon, chez nous, devant ce grand nombre de billets tous étalés sur la table. Toute une fébrilité s’installait, surtout pour mon père qui rêvait depuis longtemps d’en avoir une. Et ce tirage pouvait changer sa vie à jamais... C’est cette image, dans ma tête de petite fille, que je revois, l’anticipation et l’excitation de mon père avant ce tirage. Merci pour ces beaux souvenirs de mon enfance. Mais malheureusement, le destin en a voulu autrement!

Hélène Faucher, Gatineau

***

À la rescousse de la cabane à sucre

Je recommande à Jean Malavoy, directeur général du Museoparc, d’entamer une campagne de souscription et de collaboration de nombreuses entreprises francophones pour la fourniture de services professionnels, de matériaux et de main d’œuvre de construction pour rétablir la cabane à sucre incendiée de Vanier. La Cité peut aussi associer les talents du Centre Minto. Pourquoi attendre les gouvernements qui sont tous en mode lenteur?

Marc Ryan, Embrun

***

Prions St-Asphalte de macadam

Plusieurs ont été très surpris d’apprendre que 40 % des chemins de Gatineau sont en mauvais ou très mauvais état (Au grand bonheur des asphaltistes, Patrick Duquette, Le Droit, 25 août 2020). Dieux des grands chemins, faites-nous connaître où sont cachées les 60 % des routes carrossables qu’on les prenne et qu’on s’épargne le sentiment d’être à Bagdad après les bombardements.

Marc Rhéaume, Gatineau

***

Vive Le Droit sur tablette!

J’adore lire Le Droit sur ma tablette : environnemental, sans odeur d’encre, mobile, pas besoin de le plier en 4, et d’une lecture plus facile à décoder, même à la noirceur! Dès qu’il sera possible de m’abonner 7/7 jours de façon virtuelle uniquement, comptez sur moi! Bravo à toute l’équipe!

Johanne Leroux, Vanier, Ontario

***

Des options pour le tramway

Dernièrement, le projet de tramway pour les secteurs ouest de la ville de Gatineau a fait les manchettes.

La semaine dernière, les résultats d’un sondage révélaient que les gens de Gatineau et d’Ottawa, selon les scénarios présentés, préféreraient la construction d’un tunnel sous la rue Sparks à Ottawa pour faire circuler le tramway de Gatineau.

Depuis le début de ce débat, il me semble qu’aucune personne ne conteste le fait qu’il y a peut-être d’autres options, qui d’après moi, seraient beaucoup moins coûteuses et pourraient mieux desservir Gatineau et Ottawa.

Je me pose deux questions : pourquoi le tramway de Gatineau doit-il circuler dans la ville d’Ottawa, comme le font présentement les autobus de la STO?

Et pourquoi ne pas arrimer le tramway de Gatineau avec les stations de l’O-Train d’Ottawa, comme la station Pimisi aux plaines LeBreton, si le tramway doit passer par le pont du Portage?

Avec l’élimination de la nécessité de construire un tunnel à Ottawa et de gaspillage de notre argent, le tramway de Gatineau pourrait avoir une ligne partant du pont du Portage et continuer sur la rue Laurier à Gatineau pour revenir sur le boulevard Maisonneuve ou le boulevard Saint-Rédempteur (via le boulevard Sacré-Cœur), en faisant une boucle.

Ainsi, on réduit/élimine aussi les autobus de OC Transpo de la ville d’Ottawa sur notre territoire. Aussi, une autre boucle de tramway pourrait être créée soit par le pont Cartier-Macdonald ou tout autre pont futur pour joindre une autre station de l’O-Train de la ville d’Ottawa. Ainsi les gens de Gatineau et d’Ottawa utiliseraient les deux systèmes en place/en devenir de nos villes respectives.

Oui, il y aurait obligation de transfert entre les deux systèmes, mais la fréquence du côté de Gatineau pourrait peut-être augmentée si les différents trajets sont des boucles aux différentes stations de l’O-Train d’Ottawa.

Allan Tremblay, Gatineau