À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Où sont les libéraux ?
Souventes fois ai-je entendu des libéraux se plaindre que les péquistes prenaient toujours le devant de la scène à la défense de la langue, de la culture française ou de la fierté d'être Québécois. Depuis la parution de l'article diffamatoire sur les Québécois d'Andrew Potter dans le magazine MacLean's, je ne suis pas étonnée d'entendre très peu de libéraux le dénoncer. Bien sûr, le premier ministre Philippe Couillard a dû demander des excuses. Mais c'est vous tous que j'aimerais enfin entendre. Où êtes-vous pour réagir à ces insultes racistes et mensongères ? Et les jeunes libéraux, qu'avez-vous à nous dire de cette publication ? Comme Québécoise, ça me fait mal de constater que des concitoyens anglophones comme Andrew Potter soient encore capables d'affirmer autant de mépris à notre égard.
Rachel Gaudreau, Gatineau
Beaux et bons
Ma mère est hospitalisée à l'hôpital de Gatineau depuis le 13 mars dernier. J'aimerais souligner les belles présentations des repas, la qualité et la variété de la nourriture. Même si ma mère a une diète sans sel et sans sucre, les aliments sont savoureux. Je crois que les gens qui critiquent la nourriture offerte à l'hôpital n'ont pas été hospitalisés récemment.   
Colette Forest Cuerrier, Gatineau
Du respect
Le médecin gatinois Luc-Philippe Lacroix a bien fait de corriger une patiente qui lui a craché au visage. Il ne devrait pas être pénalisé et éloigné de son travail. Le comité qui l'a suspendu est dans l'erreur. Le médecin a droit au respect des patients comme le patient a droit au respect de son médecin.
Jacques Éthier, Gracefield
Cafouillage
Compte tenu du rapport soumis la semaine dernière au sujet du cafouillage observé au ministère des Transports du Québec, le premier ministre Philippe Couillard devrait marcher sur son orgueil et ramener Robert Poëti à titre de ministre. Ce serait bien vu de la majorite des électeurs. Ce serait un signe de maturite.
Marcel Spooner, Gatineau
***
La question du jour
Cinq ans après le Printemps érable, que faut-il retenir de cette période ou des étudiants du postsecondaire ont défié le gouvernement du Québec ?
Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com