À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Chantage et menaces
Pourquoi dépenser des millions pour un nouvel aréna ? Combien y a-t-il de spectateurs à chaque match ? Est-ce trop gênant de le dire ? L'aréna Branchaud-Brière peut convenir aux Olympiques de Gatineau. S'ils n'ont pas un nouvel aréna, ils déménagent ? Hé bien c'est aux propriétaires de faire ce que bon leur semble. Avec du chantage et des menaces, on ne va pas très loin. 
Luc Robert, Gatineau
Très déçue
Je suis très déçue de l'administration de la Ville de Gatineau. J'habite le secteur de Hull depuis 55 ans. On nous propose plein de beaux projets (revitalisation du centre-ville, les Mosaïcultures, la rénovation de l'aréna Robert-Guertin) pour ne nommer que ceux-là mais rien n'aboutit. Lors de l'élection du nouveau maire, j'étais contente de voir que nous avions quelqu'un de plus jeune (du sang neuf) mais tant qu'à moi, depuis, c'est du pareil au même. C'est facile de dire que c'est plus complexe que l'on pense, qu'il y a plusieurs étapes à franchir, que l'on doit faire les choses en bonne et due forme mais à un moment donné il faut que quelque chose aboutisse...
Honnêtement je n'ai plus confiance en cette administration qui tourne en rond et je suis fatiguée de lire 1001 excuses pour essayer de gagner des points. On a beau être patient mais nous ne sommes pas des ignorants !
Sylvie Leduc, Gatineau
Compétence avant tout
En 2008, les États-Unis ont marqué l'histoire en élisant leur premier président noir. Mais cela ne veut point dire qu'il suffit d'avoir l'idée de marquer l'histoire pour briguer la présidence. Bien sûr que de voir une femme à la tête des États-Unis relèverait de l'exploit, mais souvenons-nous de la première ministre du Québec : son passage au pouvoir a été un échec. 
Contrairement à Barack Obama en 2008, je ne vois rien de révolutionnaire à la campagne d'Hillary Clinton. Alors, une femme au pouvoir, bien sûr ! Mais la compétence se doit de passer avant le genre !
Fabien Morin, Gatineau