À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Ottawa bilingue sous la CCN
Ottawa ville bilingue : le problème est simple. Ottawa n'est pas gérée comme une capitale nationale mais comme une grande municipalité, créée à partir du collage de petits villages, regroupés pour des fins stratégiques et fiscales. 
L'intérêt des 24 conseillers municipaux est essentiellement de représenter les intérêts locaux de leurs commettants. On est bien loin des impératifs d'un pays bilingue et d'une vision nationale.
Une solution serait de donner à la Commission de la capitale nationale le mandat de déclarer la grande région d'Ottawa comme capitale bilingue. 
Cela coïnciderait parfaitement avec le 150e anniversaire de la fondation du Canada. 
Sinon, comment expliquer aux touristes et à nos amis que le Canada est un pays bilingue avec une capitale qui ne l'est pas ?
Jean Malavoy, Azilda
Assez, les retards en Outaouais
On continue à prendre l'Outaouais pour des valises. Assez, c'est assez ! Deux représentants à Québec semblent déjà avoir baissé les bras. La semaine dernière, l'autoroute 50 était suffisamment dangereuse pour que le premier ministre Philippe Couillard s'en mêle et maintenant, on entend dire qu'il nous faut choisir nos priorités. Faut-il être assez à plat ventre devant Québec pour accepter des miettes et en plus avoir le culot de venir nous mentir ? Réveillons-nous!
L'Outaouais a du retard dans tous les domaines (santé, éducation, voirie, etc.) par rapport aux autres régions du Québec. Comment réaliser le rattrapage si les élus se contentent de miettes comme une autoroute 50 à deux voies, Gatineau dernière ville à avoir un centre sportif, le plus bas ratio spécialistes/ population, la faculté de médecine satellite, etc.  N'exigeons rien de moins qu'une autoroute à quatre voies comme partout ailleurs au Québec !
Jacques R Forget, Gatineau
***
La question du jour
Étiez-vous au Grand ralliement de SOS Montfort il y a 20 ans.  Si oui, quel est votre plus beau souvenir de ce moment historique ?
Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com