À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Et le secteur privé?

Au Canada hors Québec, le bilinguisme demeure avant tout une affaire du domaine public. Jusqu’ici, les gouvernements se sont abstenus de mettre en place de mesures efficaces qui pourraient inciter les entreprises à se doter d’une véritable politique linguistique à l’égard de leurs clients. Nos gouvernants ne pourraient-ils pas décréter que toute entreprise commerciale qui offre des services publics essentiels et qui entend se faire octroyer des subventions gouvernementales doit répondre à certaines exigences du côté des langues officielles? Ne serait-il pas logique que les sommes versées aux entreprises soient utilisées de toute la population? Il faut répandre l’usage du français, adopter une stratégie expansionniste, si on veut en assurer non seulement sa survie, mais sa vitalité.

Gilles Marleau, Orléans

La surprise de VMSO

Quelle surprise réserve Vision Multisports Outaouais (VMSO) puisqu’aucun travail n’a été effectué depuis la fin des aménagements souterrains de la Ville de Gatineau en juin dernier? Lorsqu’il a été question de quelques mois de retard pour l’adoption du projet de loi privé en décembre, VMSO a menacé de majorer les coûts du projet. Plus tard, VMSO a décidé de remplacer la façade par un revêtement en aluminium plutôt qu’en verre. Toute une économie !

Pourquoi ce retard, alors que la belle saison est largement entamée ? Alors que l’aréna Robert-Guertin vieillit? Que réserve cette société à but non lucratif? Le projet aurait-il été mis sur la glace ? Ou connaîtrons-nous une réduction des sièges ? Restons attentifs ! 

Bertrand Fortin, Gatineau

Vallée se dépasse...

L’IRIS a démontré un sous-financement structurel depuis 15 ans en santé et en éducation en Outaouais. La ministre Stéphanie Vallée l’a accusé de malhonnêteté intellectuelle en prétendant que la Maison des naissances et l’urgence pédiatrique sont de grandes réalisations des libéraux (Le Droit, 10 août). Il y a effectivement malhonnêteté intellectuelle dans ce dossier, mais peut-être pas de la part de ceux qu’elle dénonce.

Gaston Carmichael, Gatineau

***

La question du jour :

Alors que la campagne électorale s’amorce au Québec, qui voyez-vous comme le meneur de la course?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com