À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Je prends le risque
Le premier ministre du Québec a annoncé que l'Outaouais aura enfin, d'ici 2020, sa faculté satellite de médecine de l'Université McGill. Elle augmente considérablement nos chance de recruter plus de médecins. C'est une excellente nouvelle, mais certains éternels insatisfaits crachent dans la soupe car 8% du cursus est en anglais.
Refuserons-nous des investissements de 23 millions $ à cause d'un énorme 8% d'enseignement en anglais? Ils peuvent bien déchirer leur chemise; moi, je vais prendre le risque.
Yves L. Durand, Gatineau
Des questions sur les taxes scolaires
Eric Antoine, président de la Commission scolaire au Coeur-des-Vallées, demande l'équité sociale par l'application d'un taux unique de taxes scolaires pour la CSCV et la Western Quebec School Board (WQSB).
Le taux de taxation par tranche de 100$ d'évaluation est 65% plus élevé à la CSCV qu'au WQSB. Comme contribuable, je voudrais savoir pourquoi ce déséquilibre existe. Et si l'équité des services sera assuré avec un taux unique. Et si ce taux unique grimpera plus vite que la somme actuelle des deux taux.
De plus, avec un taux de taxe unique, on n'aurait plus besoin de deux centres administratifs pour la récolter. On pourrait même utiliser les services municipaux.
Don Farley, Gatineau
Un trop long détour
Au conseiller Marc Carrière, 
Les camions lourds qui empruntent la route 148 dans le secteur Masson vont chez Fortress Cellulose Spécialisée ou à la scierie Lauzon de Thurso. Ils proviennent de l'ouest de Gatineau ou de l'Ontario.
La majorité du camionnage transite déjà sur l'autoroute 50. Nous obliger à emprunter la 50 rallonge notre parcours de 13 km et 30 minutes («Fini les camions lourds entre Masson-Angers et Thurso?», 1er septembre). Les camions empruntent cette artère sous la responsabilité du ministère des Transports du Québec depuis toujours. N'oubliez pas que nous aussi, à Thurso, avons une école primaire et une traverse piétonnière...
Alors pour un tout petit kilomètre, réduisez simplement la vitesse à 40 km/h au lieu de doubler notre trajet. Ça réglerait sûrement votre problème et ça nous éviterait des frais et des pertes de temps énormes.
Eric Latour, entrepreneur forestier, Thurso
***
La question du jour
Que pensez-vous du fait que 8% de l'enseignement à la future faculté satellite de médecine de Gatineau seront donnés en anglais?
Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com