À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Liberté, égalité, nudité
Julien Paquette signale (que « Calypso lance une réflexion » sur le droit des femmes d'être seins nus (LeDroit, 15 juillet 2017). 
Le jugement de la Cour d'appel de l'Ontario est pourtant clair : en Ontario, pour qu'un acte soit indécent, il doit être commis « pour la satisfaction sexuelle de l'auteur de l'acte ou d'autres ». 
L'Ontario n'est pas seule. 
Depuis 1992, les femmes peuvent légalement se promener les seins nus dans la ville de New York. Si Calypso veut éviter que les femmes se prévalent de ce droit, il pourrait toujours faire comme certains hôpitaux ontariens qui, pour ne pas discriminer les femmes, exigent aussi des hommes qu'ils aient en tout temps la poitrine couverte ! Mais il pourrait aussi décider que, pour ce que cachent encore certains maillots, enlever le dessus ne change pas grand-chose !
Roland Madou, Ottawa
Unanime pour Ottawa bilingue
À Jim Watson, maire d'Ottawa,
Lors de son assemblée générale annuelle, l'Association des professeurs retraités de l'Université d'Ottawa a adopté une résolution stipulant que « Un Canada bilingue mérite une capitale bilingue ». Il fut recommandé que la Ville d'Ottawa invite le Parlement ontarien à modifier la loi de 1999 portant sur la Ville d'Ottawa afin d'y enchâsser le statut bilingue de la ville. Cette résolution a été proposée par le professeur John Trent et appuyée par la professeure Hélène Dallaire.
Cette résolution a été adoptée unanimement par les professeurs tant anglophones que francophones. Notre association représente quelque 650 professeurs retraités qui ont consacré leur carrière à oeuvrer au sein de la plus grande institution d'enseignement et de recherche bilingue de la ville d'Ottawa.
Pierre Calvé, président de l'Association des professeurs retraités de l'Université d'Ottawa
***
La question du jour
Calypso doit-il permettre aux femmes d'avoir les seins nus à son parc aquatique comme le permet la Cour d'appel de l'Ontario?
Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com