À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Une histoire de feux

La sécurité des automobilistes ainsi qu’une circulation plus fluide à l’intersection du chemin d’Aylmer et de la rue Samuel-Edey doivent être examinées plus à fond par les conseillers du secteur d’Aylmer ainsi que la Ville de Gatineau.

Le samedi 28 décembre, j’y fus témoin d’une collision. Le conducteur circulant sur Samuel-Edey aurait tenté un virage à droite. C’est alors que la collision est survenue. On peut supposer que le conducteur qui tentait un virage a mal évalué la vitesse de l’autre véhicule ou qu’il a tout simplement tenté sa chance. J’emprunte cette intersection régulièrement et il m’arrive souvent de tenter ma chance aussi.

Il est important de mentionner que la circulation sur ces artères connaîtra une croissance dans un futur immédiat. La densification urbaine et la construction domiciliaire sur la rue McConnell et le chemin Vanier accroîtront considérablement le niveau de congestion. On doit donc examiner les alternatives à court terme pour rehausser la sécurité des automobilistes.

La solution la plus logique à court terme serait d’installer un feu de circulation. Mais avant tout, on pourrait réexaminer la pertinence du feu de circulation situé à l’intersection du chemin d’Aylmer et la rue Belmont. Je ne comprends pas la logique d’un feu qui donne accès à l’entrée d’un restaurant. Le feu de circulation à l’intersection du chemin d’Aylmer et de la Colline pourrait assurer la fluidité de la circulation sans entrave pour la rue Belmont et les automobilistes. Et si on enlevait ce feu de circulation pour le réinstaller à l’intersection Samuel-Edey et du chemin d’Aylmer? Le résultat serait plus que positif et sécuritaire.

Jean-Louis Levasseur, Gatineau

***

Bravo à Kathy Tremblay !

Décidément il importe d’agir pour inciter notre jeunesse à bouger davantage afin de découvrir les bienfaits de saines habitudes de vie et les intégrer dans leur quotidien. Dans cette optique, saluons l’initiative de cette athlète exceptionnelle qu’est Kathy Tremblay pour la mise sur pied de sa fondation visant à promouvoir justement un mode de vie physiquement actif. À mon humble avis, pareille implication de sa part parle haut et fort !

Raymond Ménard, Plaisance

------------------------------------------

+

LA QUESTION DU JOUR

Bris de service à l’hôpital du Pontiac : comment résoudriez-vous cette énigme ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.