À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Un travail collégial

Aux indépendants au Conseil,

En prenant connaissance de vos intentions en regard d’Action Gatineau, et ce, avant même la tenue de la première réunion, je me suis raidi dans ma chaise. Je suis le plus grand partisan d’un parti politique municipal, mais je considère que les indépendants et les membres d’Action Gatineau ont l’obligation de réussites et de résultats. Au-delà des luttes de pouvoir et d’égos surdimensionnés, les citoyens vous demandent de travailler pour tous les Gatinois. 

Ayez en tête que vous avez été élus pour travailler pour le bien-être et le mieux-vivre de vos commettants, c’est là votre seule et unique raison d’être.

Paul Peterson, Gatineau


Des coquelicots partout

Vétéran de 23 années dans la police et 10 dans l’armée, je trouve ridicule la promotion du coquelicot. On se croirait en Russie ou en Chine avec 100 % des gens qui le portent. Ça sent la directive du Politburo. 

On ne va pas à la guerre pour protéger seulement des suiveux, mais pour protéger aussi les anti-conformistes. Pas surprenant que la majorité des gens libres ne portent pas le coquelicot.

Robert Joly, Gatineau


Près d’une autre guerre

Merci au quotidien Le Droit pour son éditorial « Au-delà du devoir, le défi de mémoire » (11 novembre), lors du jour du Souvenir.

Je suis inquiet, car nous n’avons jamais été aussi près de la Troisième Guerre mondiale, avec, notamment, le dictateur de la Corée du Nord, celui de la Russie et, maintenant, le tweeteur en chef. On nous dit que ce n’est pas vrai, que tout va bien et que personne n’est assez fou pour en arriver là. Hé bien deux mois avant l’assassinat de l’archiduc d’Autriche, en 1914, c’était les mêmes arguments erronés qui étaient majoritaires partout, sur toutes les tribunes et dans les journaux.

L’amnésie collective mondiale n’est définitivement pas encore guérie, et ce jour ne semble pas en vue...

Christian Laroche, Gatineau

------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR

Reconstruction dans les zones inondables 0-20 à Gatineau: d’accord ou pas, même avec les mises en garde ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.