À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Une condition d’emploi

Dans sa chronique « Le jour de la marmotte » (Le Droit, 15 octobre), Denis Gratton déplore le fait que la Ville d’Ottawa vient – encore une fois – d’embaucher des hauts fonctionnaires unilingues. Il s’agit de fonctionnaires déjà à son emploi. Si Ottawa a un quelconque plan de succession, le bilinguisme n’en fait pas partie. Le maire Jim Watson n’a qu’à inciter son personnel à maîtriser les deux langues de service. Nul doute que ces derniers seraient davantage motivés à le faire si le bilinguisme constituait réellement une condition d’emploi pour les postes désignés bilingues. 

Alain Poirier, Ottawa

Elle voulait fouetter

L’intention de Denise Bombardier était plutôt de réveiller l’esprit combatif de notre fratrie franco-canadienne qui, tel qu’au Québec, souffre d’une fatigue légitime face aux attaques incessantes et à l’indifférence du Rest of Canada.  

Sylvia Pelletier-Gravel, Gatineau

Questions pour M. Duggan

En 2012, j’ai fait une demande d’accès à l’information pour une copie du registre des armes à feu. Avant de répondre, le gouvernement du Parti conservateur a entamé la destruction du registre. Il a ensuite changé la loi rétroactivement pour rendre cette destruction légale, ce qui a mis fin à l’enquête policière. Devant la menace d’une contestation, le gouvernement libéral a annulé cette loi rétroactive sans précédent. 

Mike Duggan, seriez-vous prêt à condamner votre formation politique pour cette bavure? Seriez-vous favorable à la réouverture de l’enquête policière? 

Bill Clennett, Gatineau

Visage à deux faces

Justin Trudeau parle pour l’environnement mais il se promène avec deux avions. Il nous dit qu’ils ont payé la taxe carbone alors le message est que si vous avez les moyens, vous pouvez abuser de l’environnement. Bravo Justin, bel exemple à donner aux Canadiens.

Yvon Guillemette, Gatineau

***

La question du jour :

Coalition électorale : dans l’éventualité d’un gouvernement minoritaire, qui voyez-vous s’allier entre eux pour prendre le pouvoir ?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com