À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Murets pas chers
Afin d'éviter ces terribles accidents frontaux sur l'autoroute 50, l'installation d'un muret de ciment aux endroits requis serait une solution beaucoup moins coûteuse en attendant que soient aménagées les deux voies demandées par les élus de l'Outaouais. 
Gerard Roy, Ripon
Un danger, la 50
Comment peut-on avoir le culot d'appeler la 50 une « autoroute » avec tous ces rétrécissements de voies ?! L'appeler « autoroute » est une vérité « alternative » ! Combien de fois je n'ai pas vu des automobilistes inconscients me dépasser à la dernière seconde, réalisant que leur voie prenait fin ou se disant qu'ils pouvaient bien en « gratter » une de plus pour aller plus vite ?! Cette mascarade d'autoroute est un danger permanent !
Alain Franchomme, Gatineau
Un cadeau empoisonné
Eh oui, encore un décès sur l'autoroute 50, un face à face cela ne pardonne que rarement... On a troqué la sécurité des gens pour économiser de l'argent. Une autoroute dangereuse et meurtrière pour nous, merci pour ce beau cadeau empoisonné. Qu'attend-on pour installer des murets en ciment entre les voies ? Cela empêcherait les collisions face à face et sauverait des vies. Ça sert déjà lors de construction sur les autoroutes. 
Les élus et le ministère du Transport doivent agir maintenant pour sécuriser cette autoroute meurtrière, vous discuterez ensuite des mesures permanentes. 
Les décideurs à Québec sont loin de l'Outaouais et nous tiennent pour acquis politiquement, mais mettez de côté vos intérêts politiques et agissez pour la sécurité des gens. Un peu de bon sens SVP...
Alain Archambault, Gatineau
Pas terne, Ottawa !
La rue Rideau qui s'enfonce. Vingt-quatre meurtres en 2016, plus d'une fusillade par semaine en moyenne. Un maire qui refuse le bilinguisme. Un premier ministre « king » des selfies. 
Ottawa est tout sauf terne.
Marc Rhéaume, Gatineau
***
La question du jour
Entre célébrer la Saint-Jean au Rockfest de Montebello ou à l'Outaouais en fête à Aylmer, que choisirez-vous?
Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com