À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Des analphabètes du volant
Les nutritionnistes insistent beaucoup sur l'importance de bien manger, entre autres l'absorption d'amandes contribuerait à une meilleure santé. De même, après avoir observé le comportement de très nombreux conducteurs québécois, j'en suis venu à la conclusion que la dégustation d'amendes salées pourrait les aider à un plus grand respect du Code de la route, à développer leur civisme au volant, à prévenir de malheureux accidents.
Pour leur faciliter la lecture des panneaux routiers, particulièrement les panneaux d'arrêt, l'écriture en braille devrait accompagner le texte français, ce qui les obligerait à arrêter complètement et non pas à « céder » seulement.
De même, plusieurs de mes compatriotes semblent souffrir de daltonisme, ne distinguant plus les couleurs des feux de circulation, pensant probablement qu'ils servent à l'éclairage de rue.
Une peine extrêmement sévère, dix ans de prison minimum, pour ceux qui sont reconnus coupables de rage au volant. Aussi, ceux qui ont atteint les 15 points ou plus d'inaptitude à leur dossier devraient être soumis à des « tests de mise à jour » pour obtenir l'autorisation de reprendre le volant.
La voiture est une arme, ne la laissons pas entre les mains de gens irresponsables. 
Philippe Roy, Gatineau
Horrible et inconcevable
Mme la ministre Stéphanie Vallé,
Je vous écris pour vous faire part de mon insatisfaction face à l'horrible et inconcevable déséquilibre entre le taux de taxe scolaire de la Commission scolaire des Draveurs et celui de la Western Quebec.
Laissez-moi vous dire que la tentation de me joindre aux nombreux contribuables ayant fait le saut vers la Western Qc est immense. C'est la façon que plusieurs ont choisi afin de manifester leur mécontentement tout en épargnant au passage et je respecte cela. Pour l'instant je prends une autre route, celle de vous écrire et d'en appeler à votre sens du devoir et de la justice... mais je ne peux vous garantir que s'il n'y a pas de changements concrets d'ici la réception de ma prochaine facture de taxes scolaires, que je ne ferai pas le saut moi aussi !
Claude E. Desrochers, Cantley
***
La question du jour
Que pensez-vous des événements présentés jusqu'à maintenant dans la région dans le cadre du 150e anniversaire de la Confédération ?
Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com