À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Une question qui taraude

Depuis le début de janvier, j’ai lu plusieurs articles au sujet du Gîte ami. Je me pose toujours les mêmes questions. Pourquoi la Croix-Rouge n’est-elle pas venue en aide à ces personnes à la suite de l’incendie au Gîte ami ? Pourquoi a-t-on placé ces gens dans une situation encore plus précaire qu’avant? 

Lors de la tornade et des inondations, les sinistrés ont eu droit à une chambre d’hôtel en attendant mieux. Les gens qui fréquentent le Gîte auraient dû avoir droit au même traitement. La Ville de Gatineau et la Croix-Rouge ont manqué leur mission: celle de traiter les gens avec humanité...

Lucille Joly, Val-des-Monts

Et à Québec-Lévis...

On s’apprête à dépenser 5 milliards $ pour un lien de 9 km entre Québec et Lévis.  La population de Québec en 2017 était de 542 300 habitants et celle de Lévis de 145 500 pour un total de 687 000 habitants.

En 2017, Ottawa comptait 995 000 habitants et Gatineau 285 000 pour un total de 1 280 000 habitants. La différence entre les deux régions métropolitaines est donc de 592 000 habitants, ce qui signifie qu’Ottawa-Gatineau compte près de 50 % de plus d’habitants que la région de Québec-Lévis.

Or Québec-Lévis auront un nouveau lien de 5 milliards $ pendant qu’Ottawa-Gatineau perdront bientôt un pont et en attendent (au moins) un nouveau depuis des décennies. Et alors que les premiers ont un superbe réseau d’autoroutes, nous devons nous contenter d’un bout d’autoroute vers le nord (la 5), d’une fausse et dangereuse autoroute vers l’est (la 50), d’une route de campagne vers l’ouest (la 148) et de la rue King-Edward vers le sud. 

Cherchez l’erreur.

Pierre Calvé, Gatineau

À n’y rien comprendre

Sur quelle planète vit le maire d’Ottawa, Jim Watson? Il ne veut pas de sixième lien entre Ottawa et Gatineau ? Désolant. 

Quand on pense aux ponts qui fermeront, à l’étalement sur les deux rives, aux camions lourds qui doivent s’engouffrer dans le centre-ville, aux kilomètres inutiles… c’est à n’y rien comprendre.

Nicole C. Beauchamp, Ottawa

***

La question du jour :

Allez-vous profiter de l’élargissement de la consigne annoncée par le gouvernement du Québec ?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com