À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Des excuses pour une métaphore boîteuse
Le correspondant Alain Archambault («Des propos regrettables», 25 mai) a raison.
J'ai accordé une longue entrevue sur les terrasses sans fumée et on a choisi de me citer précisément sur un écart de langage que je regrette amèrement. Ma métaphore était boiteuse et inappropriée, certes, mais jamais je n'ai eu l'intention de vexer qui que ce soit. Je présente humblement et sincèrement mes excuses à ceux et celles que j'ai pu offenser.
À une semaine de la fin de ma présidence de quatre ans, j'espère que cette bévue ne voilera pas l'ensemble de mes actions et mon engagement bénévole à la valorisation du centre-ville.
Maintenant, sur la stricte question de la Loi concernant la lutte contre le tabagisme, on me permettra de rappeler que les restaurateurs et tenanciers du centre-ville ont pris les devants et mis en place une campagne de sensibilisation dès le début du mois de mai pour aviser leur clientèle des nouvelles dispositions qui entreront en vigueur le 26 mai.
Éric Gaudreault, président de Vision centre-ville
Un tramway pour Aylmer
À qui servira ce tramway, sinon aux nombreux employés du gouvernement fédéral? Qu'un employeur assume une partie des coûts du transport de ses employés, c'est dans son propre intérêt.
Mais il y a beaucoup plus. Un tramway pour l'ouest de Gatineau, c'est une excellente idée. La voie réservée existe déjà sur le chemin Aylmer et le boulevard Taché. Un embranchement vers le Plateau à Saint-Raymond, vers Ottawa près du pré Tunney, et une incursion sur la rue Laurier jusqu'au parc Jacques-Cartier permettrait d'y faire monter les milliers de touristes du Musée de l'histoire pour les ramener jusqu'au carré patrimonial extraordinaire du Vieux-Aylmer.
Un tramway... au plus vite. Un potentiel économique extraordinaire.
Antoine L. Normand, Gatineau