À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

32 députés du Bloc !

Félicitations aux Québécoises et Québécois qui ont vaincu la peur distillée par les Trudeau, Scheer, en élisant 32 députés du Bloc québécois pour défendre les intérêts du Québec à Ottawa. Mes hommages à Yves-François Blanchet et à tous ses candidats pour une campagne propre, intelligente et sans animosité. Je souhaite que le présent soit garant de l’avenir.

Sylvia Pelletier-Gravel, Gatineau

***

Un pays à bâtir

En ce lendemain d’élections, je ne peux qu’exprimer ma grande fierté d’être Québécoise ! En effet, notre fierté nous est revenue, moi qui la croyais enfouis au profit de la mondialisation à l’état sauvage. Nous avons retrouvé notre dignité en nous affirmant et en revendiquant le respect de nos droits et de notre identité.

Il nous reste un pays à bâtir, comme le dirait Gilles Vigneault !

Isabelle Vincent, Gatineau

***

Le sixième pont

Cela fait plus de 50 ans qu’on parle d’un pont dans l’est, mais les citoyens acceptent leur sort. Cela prend de la volonté des deux côtés de la rivière des Outaouais et de tous les paliers des gouvernements. Oui, le transport en commun est la solution, mais elle n’existe pas efficacement dans l’Est et ce n’est pas demain qu’on va le voir. La population de Gatineau, Masson-Angers et Buckingham ne semble pas être dans les cartons. Si un pont se bâtit dans mon vivant, ça sera pas dans l’Est. L’Ouest parle plus fort avec leurs élus.

Richard Fournier, Gatineau

***

Il y a la campagne

Je ne comprends pas la mentalité du monde qui vit dans le secteur Limbour. Nous aussi on aimerait ça que la circulation arrête de passer devant nos maisons....Si ça vous dérange trop, il y a toujours la campagne loin, loin où il n’y en a pas !

Yvon Guillemette, Gatineau

------------------------------------------

+

LA QUESTION DU JOUR

Le chef du Parti conservateur, Andrew Scheer, doit-il conserver son poste à la lumière de sa défaite électorale ?

Andrew Scheer

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.