À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Difficultés à l'horizon
L'analyse de l'élection française ? Très simple ! Le Parti socialiste est en déconfiture à la suite d'un quinquennat douloureux. Le parti Les Républicains a reçu une claque. L'extrême droite ne progresse pas ou si peu. Déconvenue surprise pour Jean-Luc Mélenchon qui aurait pu reléguer le Front national aux oubliettes. Mais la question essentielle demeure : comment Emmanuel Macron pourra-t-il gouverner ? Sans parti, qui l'appuiera ? Aura-t-il une majorité en chambre ? Grosses difficultés à l'horizon !
Gérard Daniau, Gatineau
Victimes de l'eau
Difficile d'avoir de la sympathie pour les gens qui ont décidé d'ériger leurs résidences sur des terres inondables malgré les avis contraires des experts.
René Thibault, Ottawa
Syrie : vérités et mensonges
L'opinion de Jabeur Fathally  (« Trudeau et les frappes américaines », Le Droit, 18 avril), justifie un peu facilement les frappes en Syrie et l'appui du gouvernement Trudeau. Il part d'une accusation prématurée que l'usage d'armes chimiques le 4 avril serait imputable au gouvernement de Bachar el-Assad. Or, rien n'est moins sûr. Il n'avait aucun intérêt à y recourir, ni intérêt stratégique, ni intérêt politique. On peut soupçonner tout autant quelque groupe rebelle pour ensuite en accuser l'adversaire. En 2013 déjà, une enquête indépendante avait conclu qu'il manquait de preuves pour accuser l'un ou l'autre des belligérants. M. Fathally reconnaît au moins que les frappes américaines « sont illégales et violent le droit international ». Avant d'appuyer Donald Trump, Justin Trudeau aurait été bien avisé de vérifier d'où venaient les renseignements permettant d'accuser Bachar el-Assad. À moins qu'il préfère ne pas le savoir.
Gilbert Troutet, Gatineau
***
La question du jour
Après son élimination contre New York, qu'est-ce qui doit changer chez le Canadien de Montréal?
Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com