À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Pas d’hier, les chauves-souris

Ce n’est pas d’hier que «l’AFPC déplore l’état des Terrasses de la Chaudière» (Le Droit, 30 octobre). J’étais là en 1978, lorsque les Terrasses étaient en construction et laissez-moi vous dire que c’était terrifiant d’aller travailler le lundi matin. Il y avait des chauves-souris collées sur la brique à l’intérieur. Il y avait des chauves-souris dans nos souliers laissés en dessous de nos bureaux. Même ma gestionnaire avait une chauve-souris collée sur son châle en allant à la cafétéria. Ce n’est donc pas d’hier ces problèmes de chauve-souris. Est-ce que ce sont les mêmes chauves-souris depuis 1978?

Françoise Couture, Gatineau

Le Québec en liberté surveillée

Encore une fois, Ottawa, par son ministère de l’Immigration, et après cinq mois de tergiversations, fait preuve d’ingérence, cette fois dans le désir des Québécois de recevoir sur leurs terres Carles Puigdemont, ce grand défenseur de la quête de liberté des Catalans. On est loin du «pas besoin de cogner pour entrer chez moi, qui que tu sois, ouvre la porte, il y aura une place pour toi» d’Expo 67. Nous sommes toujours en liberté surveillée et le serons davantage suite aux succès du Bloc québécois. Le Québec et les Québécois ont toujours été accueillants, tout en exigeant le respect de notre culture et de nos droits, ce qu’Ottawa bafoue en refusant à Carles Puigdemont l’autorisation de voyage. Raison de plus pour revendiquer encore et sans cesse notre liberté.

Sylvia Pelletier-Gravel, Gatineau

Ensemencer la Lièvre

Plus tôt cet été, Le Droit demandait quelle serait une pénalité raisonnable pour les dégâts occasionnés dans la rivière du Lièvre. Tout le monde semble avoir oublié. pas moi. Pourquoi la compagnie responsable s’en sortirait après avoir causé un tel dégât. Je suggère l’ensemencement de 2000 truites dans la Lièvre à leurs frais. Je voudrais être témoin. 

Paul Landry, Orléans

***

La question du jour :

Changer la date de l’Halloween, c’est une bonne idée?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com