À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Manque de jugement ?
Un commerçant qui traîne une voleuse en justice, rien à redire. Des juges qui appliquent les lois, rien à redire. Une multirécidiviste de 71 ans, cela surprend (« La prison pour un vol de fromage », Le Droit, 8 septembre). C'est le retour de Jean Valjean, le bagne assurément. Non, des travaux communautaires. Mais est-ce le « bon » jugement ? N'aurait-il pas fallu recourir aux services voués à l'aide aux démunis ? Le plus désolant, c'est le juge qui semble dire que justice est rendue...
Gérard Daniau, Gatineau
Le contexte du vol
Le juge Jean-François Gosselin s'est montré incapable de juger de la gravité d'un geste sans recourir à une argumentation qui n'a rien à voir avec le contexte. Il aurait dû parler d'un vol de nourriture pour manger à sa faim. Il est vrai qu'elle n'a pas évoqué de circonstances atténuantes comme ce juge de la Cour du Québec acquitté du vol du désodorisant, prétextant que l'anesthésie de son dentiste lui avait troublé l'esprit au moment de son larcin.  
Alain Bellemare, Gatineau
Si elle avait été Hells...
La pauvre voleuse de fromage aurait dû se réclamer membre d'un groupe criminalisé. Avec quelques reports, grâce à l'arrêt Jordan, elle aurait pu garder son fromage, tel le renard de La Fontaine.  
Marc Rhéaume, Gatineau
Elle doit apprendre
Bien chanceuse cette récidiviste, même à 71 ans, de purger sa peine dans la communauté. Elle doit comprendre que ses gestes ont des conséquences. 
Luc Robert, Gatineau
***
La question du jour
A-t-on trop parlé de l'ouragan Irma? Ou les médias ont-ils juste trop parlé du passage d'Irma aux États-Unis?
Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com