À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Autour de la loi 62

La présentation et le vote d’une mauvaise loi sur la neutralité religieuse de l’État au Québec ressuscitent un débat qui aurait dû se régler il y a 10 ans. Cela soulève quelques questions...

Toute religion qui oblige la ségrégation des sexes ne pratique-t-elle pas une forme de discrimination? Est-ce normal que les municipalités perdent des dollars en impôts fonciers en exemptant les communautés religieuses et lieux de culte? 

Si on répugne à refuser le transport en commun à une femme portant burqa ou niqab, pourquoi le faire à un sans-abri légèrement vêtu par -40 degrés parce qu’il ne peut payer son titre de transport ? 

Relativisme, quand tu nous tiens!

Claude Morisset, Gatineau


Une deuxième chance!

Que Daniel Séguin soit nommé ambassadeur pour l’organisation Opération Nez rouge est une excellente nouvelle. J’appuie les initiatives qui donnent une deuxième chance! 

« Que celui ou celle qui est sans péché, jette la première pierre. » Ensemble pour une société où l’on sait faire miséricorde! Bonne chance, M. Séguin.

Monique Beauchemin, Ottawa


Arrogance d’une néophyte ?

La nouvelle élue dans le secteur Aylmer, Audrey Bureau, affiche un sans gêne et une arrogance peu souhaitables à la suite de son élection. Son 77 % d’approbation est en grande partie redevable au fait que la majorité des gens de son secteur est réfractaire a un parti municipal et non à ses capacités de les représenter. Seul l’avenir dira si elle mérite ce poste.

Mme Bureau a un nom (NDLR: elle est la fille de l’ex-maire Marc Bureau), elle aura à se faire un prénom. La défaite de Richard Bégin, reconnu pour son intelligence politique, créera un vide au conseil municipal.

Nos concitoyens d’Aylmer ont voté pour Maxime Pedneaud-Jobin, tout en ne voulant pas de parti politique ; j’avoue ne pas comprendre leur raisonnement. Heureusement que certains des « indépendants » réfléchiront avant de s’opposer systématiquement aux propositions du maire ; belle sagesse et possibilité d’entente. Les citoyens ne veulent pas subir des guerres intestines ne servant qu’à l’opposition pour de l’opposition. Ce serait très contreproductif.

N. Massicotte, Gatineau

------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR

Nudité dans les vestiaires: quels problèmes les gestionnaires veulent-ils régler ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.