À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Pour Gatineau?
Du feu projet Ré-Imaginé du consortium Devcore, la Ville de Gatineau ne pourrait-elle pas inviter les promoteurs Guy Laliberté et André Desmarais à installer l'aquarium, le planétarium, le musée de la bière et le musée des médias dans un secteur clé de l'Outaouais?
Raynald Moffett, Gatineau
Salaire et pauvreté
Pourquoi veut-on nous faire croire qu'en augmentant le salaire minimum on nuit aux petites entreprises?
Où est la responsabilité des multinationales qui sont une des causes de l'étranglement justement des petites entreprises? Pourquoi n'en parle-t-on pas?
J'en ai marre d'entendre dans la même phrase : on respecte les petits travailleurs, ils sont utiles et on ne peut augmenter leur salaire, car les autres voudront aussi être augmentés et notre économie ne peut se le permettre!
Comment confondre lutte à la pauvreté, respect de la dignité des gens et les énormes écarts dans l'inégalité de considération pour le travail produit? Les multinationales n'enrichissent quelques-uns. Et ces profits sont plus créateurs de fraudes et d'abris fiscaux que de renforcement de l'économie des pays.
Au Canada, c'est une honte que des personnes travaillent fort sans pouvoir joindre les deux bouts.
Que dans une société riche, sous prétexte de récession des enfants ont faim, des personnes ne peuvent se loger décemment?  
Jenny Crustin, Gatineau
La résilience de Martin Gray
Au chroniqueur Denis Gratton,
Béni sois-tu d'avoir pu rencontrer l'auteur Martin Gray.
J'ai lu aussi très lentement son livre pour en apprécier tous les passages, de ne pas oublier ce qui c'était passé dans sa vie.
Quel homme! Quelle résilience!
Perdre ses parents aux camps de concentration, puis sa petite famille dans un incendie! Peut-on imaginer plus triste sort?
Comment se remet-on jamais de telles horreurs?
Lucie Dumouchel, Gatineau
Notre cher Sénat
Contrairement à plusieurs, je crois qu'il est important de conserver le Sénat.
Je suis en accord avec le premier ministre Justin Trudeau, les sénateurs ne devraient pas avoir aucune affiliation de parti. Chaque province devrait recommander des candidats. Chaque sénateur devrait avoir un domaine d'expertise et de données historiques.
Leur mandat devrait comprendre leur participation active aux comités de la Chambre touchant leur expertise. Lorsque qu'un projet de loi est envoyé au Sénat, les sénateurs en discuteraient et approuveraient selon leur domaine de responsabilité et de l'historique.
Pas de critiquer sa raison d'être et de défaire la volonté des élus.
Raymond Laflamme, Ottawa
Lutte aux moustiques
Comment se fait-il qu'après toutes ces années depuis la fusion le contrôle biologique des moustiques n'a pas été proposé aux autres secteurs de Gatineau?
Sommes-nous des citoyens de seconde classe?
Il serait temps que Gatineau normalise ses services à la population et offrir les mêmes dans tous ses secteurs. Combien d'autres services sont exclusifs à des secteurs particuliers à Gatineau?
Avec l'arrivée du virus Zika, la Commission Gatineau, Ville en santé vient de manquer une belle occasion de s'affirmer sur un sujet qui touche l'ensemble de la population au lieu de ce chicaner sur leur présence à des colloques. 
André Beauchamp, Gatineau