À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Bravo à Sportsnet

Il est temps que Dion Cherry, ce clown coloré et venimeux, sorte de la vie publique télévisuelle. Il n’a plus sa place dans ce monde publique. Bravo à Sportsnet de cette décision. Quant à CBC, qui l’a chouchouté pendant des années malgré ses commentaires venimeux sur la francophonie et les immigrants, elle s’en sort relativement bien sans en être responsable de son congédiement. Et pour ceux et celles qui ont créé une pétition pour le retour de Cherry à la télévision, réveillez-vous! À 85 ans, il est temps que Cherry se retire de la vie publique sportive et laisse place à du renouveau et des animateurs sportifs respectueux.

Line Branchaud, Embrun

Une faute sur l’affiche

«Canada is not a billingual country!» Je suis parfaitement d’accord avec cette affirmation. Le français, ma langue maternelle, n’est pas aussi populaire que la langue anglaise partout au Canada. Pour avoir voyagé dans l’est et dans l’ouest de notre beau pays, j’ai toujours été agréablement surpris de l’accueil respectueux et de l’esprit d’ouverture de mes concitoyens canadiens. Je peux toutefois deviner que le niveau de tolérance est souvent lié au niveau de la maîtrise de sa langue. Bilingual prend seulement un «L». Pour promouvoir sa langue et ses idées, il faut d’abord savoir l’écrire. Populiste, un «L» ou deux «L»?

Pierre Gervais, Gatineau

Médecine à deux vitesses

Mon opticien me réfère à un ophtalmologiste pour soigner mes cataractes. On m’informe que la liste d’attente est de 18 mois, mais que je peux avoir le service au privé en une semaine moyennant de 2500 à 3000 par œil! Que se passe-t-il?  Une médecine à deux vitesses. J’ai appelé le service de plainte du CISSSO pour avoir des infos. On me réfère à mon opticien. Pas d’autres réponses. Devrait-on interdire le privé pour que l’on puisse avoir un bon service public?

Jean-Guy Dansereau, Plaisance

***

La question du jour :

La Ville d’Ottawa songe à réduire le nombre de voies sur l’avenue King Edward, d’ici quelques années, afin de forcer les automobilistes à ralentir sur cette artère achalandée. Est-ce une bonne idée?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com