À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Après l'ouragan...
J'aimerais que l'on vérifie le temps que ça prendra pour indemniser les Texans, par rapport aux indemnités versées en Louisiane et au Mississippi. J'ai parcouru les routes du Sud des États-Unis huit mois après l'ouragan Katrina et c'était encore la désolation. La majorité des Américains des autres états croyaient que c'était reconstruit... Pas sûre que le même scénario se reproduira au Texas.
Céline Héroux, Gatineau
Le chahut des cols blancs
Sur la chaîne MAtv, j'ai pu voir le chahut des cols blancs de la Ville de Gatineau, à la réunion du conseil, mardi. J'ai eu du mal à entendre les élus. Après quelques minutes, j'avais compris les revendications des employés et leur menace de grève. Ils reprochent au maire Maxime Pedneaud-Jobin de ne pas les écouter mais ces cols blancs « crinqués » à bloc n'écoutaient pas plus les réponses du maire.
Les Gatinois n'ont pas à subir les problèmes liés à leur  convention. Je suis pour les syndicats mais contre les violences exercées pour se faire entendre.
Rachel Gaudreau, Gatineau
Plus 26 % en une semaine
Comment justifier l'augmentation de 26 % du prix de l'essence à la pompe en une semaine ? Du vol... pur et simple. Le prix du baril a même baissé... Imaginez !
Daniel Fournier, La Pêche
Le gouvernement complice
Rien ne justifie cette augmentation du prix de l'essence. S'il y a une enquête de corruption et de collusion, on devrait commencer avec nos gouvernements à la solde de ces multinationales et qui acceptent sans broncher ces vols collectifs. Quand un gouvernement se tiendra-t-il debout pour défendre les intérêts du peuple et non pas les millionnaires du pétrole ?
André Beauchamp, Gatineau
***
La question du jour
Comment expliquez-vous le bulletin moins reluisant de la Société de transport de l'Outaouais?
Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com