À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

On ignore les chimères

Le dernier sondage Segma pour Le Droit et la radio 104,7 montre que les Gatinois ne se laissent pas séduire par des chimères («Pedneaud-Jobin loin devant», Le Droit, 17 octobre). Ils veulent garder leur maire, et je les comprends. Maxime Pedneaud-Jobin est le meilleur maire que j’ai pu observer dans les quatre pays où ma longue carrière m’a amené. Son intelligence, sa vision et sa passion pour Gatineau sont remarquables. Je n’ai aucun lien avec lui ou son parti, et je n’ai rien à gagner à sa réélection, mais si je pouvais donner un conseil de vieux sage aux Gatinois, ce serait : surtout, veillez à ne pas le perdre !

Roland Madou, Ottawa

Les priorités électorales

Très intéressante la chronique de Patrick Duquette, «Le look d’un maire» (Le Droit, 17 octobre). Pour une importante partie de la population, l’apparence en politique devient le critère numéro 1 pour l’exercice du choix. Quelle valeur accorde-t-on à la compétence alors? Rien de nouveau dites-vous, mais inquiétant tout de même. Parce que comme contribuable, je m’attends à ce que le maire maintienne les taxes à un niveau raisonnable, encourage le développement économique et, enfin, fasse preuve de leadership pour rassembler les conseillers autour des divers projets. Cette deuxième dimension m’apparaît bien supérieure à tout ce qui est en lien avec le « look». 

À ne pas douter, Maxime Pedneaud-Jobin s’associe facilement à la première dimension, malheureusement,  son image pâlit tristement dans la deuxième.

Lionel Filion, Gatineau

Sagesse vs diplôme

D’après le sondage Segma pour Le Droit et 104,7 Outaouais, les appuis dans la course à la mairie de Gatineau seraient à 53 % pour Maxime Pedneaud-Jobin et à 23,9 % pour Denis Tassé. Toujours selon ce sondage, les appuis de M. Tassé sont plus nombreux auprès des gens moins scolarisés, mais un dicton dit que le jugement ne vient pas avec le diplôme.

Conrad Larocque, Gatineau

***

La question du jour

Plusieurs débats ont eu lieu entre les candidats à la mairie de Gatineau: vous ont-ils aidé à faire votre choix?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com