À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Obtenir un pardon
Stephen Harper avait prolongé la durée des dossiers criminels de 5 à 10 ans. Le résultat: des gens se voyaient refuser des emplois et certaines formation en raison de leur dossier.
Ils sont condamnés à travailler au salaire minimum. Découragés, certains rechutent dans la criminalité ou deviennent des candidats à l'aide sociale. Ils ne peuvent avoir de passeport et ne peuvent voyager. On refuse même parfois de les assurer. Obtenir un pardon coûte une petite fortune, une option impossible quand on travaille au salaire minimum. Le dossier reste donc ouvert.
Le premier ministre Justin Trudeau de bien vouloir réviser ce dossier pour venir en aide aux Canadiens qui ont fait une erreur à un moment de leur vie.
Micheline Maisonneuve, Gatineau
Harper s'en tire...
J'ai suivi avec intérêt le procès du sénateur Mike Duffy et j'ai été abasourdie qu'aucune des 31 accusations ne tienne. Ce verdict donnera de quoi sourire à Patrick Brazeau, Pamela Wallin et leurs avocats.
Si le juge Charles Vaillancourt blâme sévèrement le système mis en place par Stephen Harper et son cabinet sans accuser Duffy, alors, pourquoi n'a-t-on pas invité le premier ministre comme témoin?
L'ancien premier ministre conservateur s'en sort très bien encore une fois.
Line Branchaud, Embrun
Je n'y connais rien...
Je n'y comprends plus rien: le sénateur Mike Duffy blanchi de 31 accusations!
Il faut croire que seul le juge possède la vérité et que nous, on ne connaît rien? Pourquoi ne pas donner quelques millions en plus pour le traumatisme que ce procès lui a causé? Car il est blanc comme neige, c'est la conclusion du juge.
Je n'y connais vraiment rien de la justice...
Luc Robert, Gatineau
Payer pour ce système
Qui ne se sent pas lésé, floué après un tel verdict à l'endroit de Mike Duffy? Dans une semaine, nous aurons envoyé nos déclarations d'impôts. Est-ce pour faire perdurer un tel système?
Désespérant de voir un tel cynisme de la part de gens que nous pensions responsables!
Gérard Daniau, Gatineau