À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Permettre une arnaque
Il est révoltant et incompréhensible que la Régie de l'énergie ait octroyé à Hydro Québec une autre augmentation tarifaire de l'électricité pour 2016.
Cette société a en fait engrangé des profits de 3,15 milliards $ pour l'exercice 2015.
Il est inconcevable qu'Hydro-Québec ait pu faire une démonstration logique et rationnelle qu'elle avait besoin d'une augmentation des tarifs pour continuer son travail.
Suis-je le seul à considérer cette décision comme une arnaque de la pire espèce?
Claude Bastien, Gatineau
Un meilleur être humain
Après lecture de l'article «Combattre les préjugés par l'ouverture» (LeDroit, 7 mars), je tiens à remercier sincèrement l'imam Imtiaz Ahmed, pour ses éclaircissements concernant le jihad.
Il est fort rassurant, en effet, d'apprendre que le jihad, d'après le Coran, ne signifie aucunement enlever la vie à des innocents... mais consiste plutôt en un combat intérieur personnel pour devenir «un meilleur être humain».
Merci à vous, Imtiaz, de dénoncer la violence des terroristes, et d'inviter la population à visiter les mosquées et d'y participer à des activités diverses. C'est là, soyez-en certain, un pas immense vers cette paix que nous désirons tous. 
Rachel Desjardins, Gatineau
Antidote à la chamaillerie
Les confrontations au conseil de Gatineau ressemblent à une chasse aux sorcières.
Les idées du maire Maxime Pedneaud-Jobin semblent porter vers le développement d'une grande ville moderne, mieux organisée, s'éloignant ainsi de l'image «village qui s'adonne à d'incessantes guerres de clocher». Un maire qui, bien que prudent, ose faire cheminer ses idées malgré le grenouillage d'une partie de son conseil, mérite le respect des contribuables pour son courage et sa détermination.
Une ville moderne de l'étendue de la nôtre se doit d'être plus qu'un aréna et un gratte-ciel.
Comme antidote à cette chamaillerie municipale, modernisons le conseil municipal en y élisant plutôt des jeunes aux idées modernes et fraîches qui, malgré leur jeune âge, ont fait plus que le tour de leur jardin. 
Sylvia Pelletier-Gravel, Gatineau