À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Un beau conte
Merci aux journalistes Denis Gratton (Le Droit), Mélanie Noël (La Tribune), Roger Blackburn (Le Quotidien), François Houle (Le Nouvelliste) et Mylène Moisan (Le Soleil) d'avoir eu l'ingéniosité d'écrire un si beau conte que ce Noël sans patates en poudre, en cette période de l'année où les personnes seules méritent de la compagnie, de la joie, de l'amour, de la musique pour ensoleiller leurs souvenirs. Vous avez apporté du SOLEIL dans les coeurs des oubliés. Ils ont eux aussi le DROIT aux bonnes NOUVELLES. Ce serait gentil si au QUOTIDIEN nos aînés avaient une TRIBUNE, c'est-à-dire, un petit coin dans les journaux pour les faire sourire ou pour parler d'eux.
Denise Labelle-Labonté, Gatineau
C'est inacceptable
À la suite de l'émission Enquête sur Radio-Canada, je ne peux rester indifférent devant tant de maltraitance imposée par les gourous des Témoins de Jéhovas.
Sur quoi est fondée l'idée de ne pas recourir à une transfusion de sang pour sauver une vie, surtout un enfant sans défense ?
En Ontario, à ma connaissance, la loi autorise les Sociétés de l'aide à l'enfance de les autoriser lorsque recommandé par les autorités médicales compétentes. Une telle restriction religieuse va contre tout entendement humain, et personne ne me fera croire qu'une saine religion imposerait une telle décision.
Ces gourous recrutent chez les personnes vulnérables. Ils leur soutirent une partie de leurs revenus.
Pourquoi des êtres humains avec un certain degré d'intelligence adhèrent à une religion permettant de telles incohérences et atrocités...
Paul Tassé, Gatineau

C'est bon, ces patates !
C'est quoi le problème des patates en poudre ?
J'en consomme moi-même : très vite préparées et de bon goût. On en retrouve dans les tous les supermarchés. Elles dépannent quand ça presse et ça n'en fait pas un drame.
Et s'il y en a parfois dans les résidences de personnes âgées, je ne crois pas que les résidants s'en plaignent, ce sont plutôt les médias qui amplifient la situation. 
Luc Robert, Gatineau
La question du jour
Que pensez-vous du remaniement du cabinet de Justin Trudeau?
Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com