À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Nous ne saurons jamais...
Durant la commission parlementaire sur le projet de loi n° 227, Loi concernant le projet d'aréna et de glaces communautaires de la Ville de Gatineau, Québec a annoncé son intention de forcer la tenue d'un référendum sur le sujet. Cette proposition-surprise donnait clairement suite aux réserves exprimées par de nombreux citoyens. De ce fait, le gouvernement a aussi reconnu que le projet du maire de Gatineau ne peut pas être adopté sans avoir été mieux étudié. 
Au lendemain de cette annonce, de nombreux citoyens se sont demandé qui avait « gagné » (...) Nous estimons que le maire de Gatineau sort affaibli de l'épisode, n'ayant pas la permission de Québec de procéder comme il l'entendait. En ce qui nous concerne, nous estimons avoir fait notre devoir d'élus municipaux (...) La population de Gatineau ne saura jamais si elle sortira gagnante de l'exercice. 
En effet, le processus de consultation annoncé ne change rien au fait que les citoyens de Gatineau ne sauront jamais si nous avons le meilleur projet au meilleur coût. Dans sa forme actuelle, le projet d'aréna n'a jamais été l'objet d'un appel public au marché assurant le dépôt de plus d'une proposition.
Nous sommes fiers d'avoir uni nos efforts pour faire respecter l'intsérêt du citoyen. C'est la plus belle preuve que notre objectif n'était pas de faire de la petite politique (...). 
Sylvie Goneau, Conseillère, District Bellevue
Denise Laferrière,  Conseillère, District Hull-Wright
Guertin: pas facile...
J'ai suivi de près le dossier de l'aréna Robert-Guertin depuis des années. Ce n'est pas toujours facile d'y voir clair entre les intérêts du privé et ceux du public. 
Le maire Maxime Pedneaud-Jobin a choisi une approche pondérée, sage et bonne pour la Ville de Gatineau et de ses citoyens. Nous aurons un centre sportif d'envergure sans que cela ne grève les budgets. Je dois dire bravo au maire. Son approche a été saluée par le ministre libéral Martin Coiteux et les partis d'opposition. La LHJMQ en parle comme d'un modèle à suivre.  Je me demande ce que le couple rabat-joie Roch Cholette/Stéphanie Vallée pourra bien dire maintenant.  
Robert Tremblay, Gatineau
***
La question du jour
Comment expliquez-vous les résultats toujours en baisse de Centraide Outaouais?
Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com