À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Avec les hommes
Je suis parfaitement d'accord avec la chronique de Gilbert Lavoie, «Saute d'humeur» (Le Droit, 9 mars). On a d'autres chats à fouetter que de s'attarder à critiquer le commentaire de Sophie Grégoire lors de la Journée de la femme. J'ai vécu les deux extrêmes dans ma vie et c'est une vraie bénédiction d'avoir un homme qui vous aime, qui vous respecte et vous encourage à devenir tout ce que vous pouvez être. Le contraire, c'est l'enfer ; c'est même dangereux. L'égalité pour les femmes doit se faire avec la collaboration des hommes, sans quoi elle n'est qu'un mirage.
Alberte Villeneuve, Ottawa
Cessons les plaintes
Oui, les rues étaient étroites. Il fallait faire davantage attention. Avec la quantité de neige reçue, les rues n'étaient pas nettoyées en claquant des doigts. Et les bornes d'incendie étaient obstruées. Mais notre responsabilité se limite-t-elle à payer nos taxes et puis s'asseoir sur son derrière ? Que faisons-nous pour Gatineau, à part nos jérémiades ? Mon voisin et moi avons déblayé l'accès à notre borne d'incendie pour y faciliter l'accès aux pompiers. À quelques reprises, j'ai déneigé la rue devant chez moi, l'élargissant au passage. Cessons de pleurnicher et prenons-nous en main. Devenons responsables et devenons ainsi des modèles pour nos enfants. 
Philippe Roy, Gatineau
Pas fort, la STO !
Selon la direction de la Société de transport de l'Outaouais, les chauffeurs gagnent plus que les infirmières. Pourquoi alors ne pas engager des infirmières pour conduire les autobus ? Ça ferait économiser ! Vraiment pas fort cette comparaison par la STO !
Gérald Montreuil, Cantley
Une très bonne idée
Je félicite le correspondant Pierre Cléroux pour son idée géniale («Pas cacher, expliquer», Le Droit, 9 mars) concernant le crucifix de l'hôpital St-Sacrement de Québec. Faudra-t-il que j'accroche mon crucifix sur ma porte d'entrée pour dénoncer ce mouvement ?
Denise Levesque, Vanier
***
La question du jour
Le train léger d'Ottawa pourrait franchir la rivière des Outaouais et rejoindre le Rapibus : que pensez-vous de l'idée ?
Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com