À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Repenser Phénix
Aussi bien remettre le système de paye Phénix sur la planche à dessin, il ne fonctionne pas. Il faut le retravailler, il n'est pas prêt.
Le fédéral doit reprendre l'ancien système, si cela est possible, tout en aidant à corriger les erreurs avec les anciens employés qui connaissent le vieux système. Ensuite, avouer son échec. Enfin, engager des gens expressément pour rembourser les gens à qui il manque de sous.     
A. Landry, Gatineau
Le dommage est fait
Malheureusement, les dommages du système de paye Phénix sont faits. Maintenant, il s'agit de trouver la source du ou des problèmes et d'y remédier.
Il doit bien y avoir des gens qui en connaissent les raisons, dont ceux qui ont conçu Phénix! En attendant, il s'agit de payer les personnes qui se retrouvent sans revenu. À chacun des fonctionnaires, de s'assurer que tout est conforme dans ses heures travaillées et ses bénéfices marginaux.
Quant à ceux qui s'en font du pouvoir politique, de grâce, taisez-vous.
Francine Paquet, Gatineau
Jamais mieux servi...
Comment corriger le fiasco du système de paye Phénix? En maintenant le nombre d'emplois de conseillers à la rémunération que le fédéral avait avant les réductions du régime Harper!
Un système développé à l'extérieur du Canada par IBM: voilà ce que la sous-traitance donne comme résultat.
Cela rappelle que l'on n'est jamais mieux servi que par soi-même; dans le cas ici, par la fonction publique fédérale au lieu d'être à la merci des grandes entreprises qui sont là pour leurs actionnaires plutôt que pour la population canadienne.
Pierre Touchette, Gatineau
Répartir la richesse
Après la fusion municipale, il me semble logique qu'on amène le centre d'intérêt... vers le centre de Gatineau!
Bien que les résidents de l'ouest peuvent avoir quelques craintes, ceux de l'est doivent aussi voir les bienfaits de cette unification et ne se sentent pas oubliés dans l'équation.
Il ne faut pas garder toute la richesse de Gatineau à Hull!
Fabien Morin, Gatineau
***
La question du jour
Excuses aux femmes de la GRC et paiement de près de 100 millions $ en dédommagements aux victimes: d'accord ou pas?
Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com