À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Comprendre et corriger
Devant un problème, on en cherche la cause. On s'arrête, on observe, on tente de comprendre et on corrige le tir. Présentement, le Québec n'est même pas capable de s'offrir un système d'éducation et de santé décent. Mais on accueille plus de 50 000 immigrants par année sans prendre les moyens de bien les accompagner et de bien les intégrer. Ce que propose François Legault n'est que du gros bon sens : on prend du recul au lieu de s'enfoncer. Le Québec a besoin de nouveaux arrivants mais pas n'importe qui, et pas à n'importe quel prix. 
Daniel Cooke, président, Comité d'action locale de la CAQ, circonscription de Papineau
Ce sont des victimes
Les immigrants qui se présentent à nos frontières n'y sont pas par plaisir mais bien par un besoin criant de sécurité ou de mieux-être. Ils ne doivent pas devenir victimes du faire-valoir de certains politiciens. Quant au nombre d'adultes, il devrait correspondre aux besoins et exigences du marché du travail. Ces personnes doivent être accompagnées de moniteurs qui devront les informer des particularités de notre culture et sauront réduire les délais pour les y intégrer. Il faut à tout prix éviter que des personnes hautement qualifiées se retrouvent dans des postes qui ne correspondent pas à leurs compétences. Non seulement est-ce une question de respect mais aussi une d'économie et de gros bon sens.
Sylvia Pelletier-Gravel, Gatineau
Merci à l'Hôpital de Hull
Vendredi le 26 août, j'ai subi un remplacement du genou au département d'orthopédie de l'hôpital de Hull. Le Dr Richards et toute son équipe ont droit à toute ma reconnaissance. Aussi le personnel hospitalier tant les infirmières, infirmier, les préposés et même le personnel d'entretien ont été très professionnels, courtois, gentils et parfois même très drôles. Citoyens, ne vous laissez pas décourager par les politiciens, vous faites un excellent travail. Vous aurez toujours mon soutien. Merci.
Georges Lemay, Gatineau
***
La question du jour
Qu'avez-vous apprécié le plus de l'édition 2016 du Festival de montgolfières de Gatineau?
Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com