À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Le Québec doit s’organiser

Le premier ministre François Legault pourrait organiser un pow-wow avec les Premières Nations et les principaux politiciens du Canada, surtout son homologue Justin Trudeau, pour expliquer comment au Québec, on signe des ententes de 4,5 milliards $ alors qu’ailleurs au Canada, on rêve de se taper dessus ! 

F.-Pierre Gingras, Prévost 

***

Trudeau doit partir

Le député de Hull-Aylmer Greg Fergus, devrait exiger le remplacement de Justin Trudeau comme chef du Parti libéral par une personne digne de cette fonction. Contrairement à son père, un professeur d’art dramatique ne peut remplir cette fonction. Il nuit à l’économie en augmentant la dette de façon démesurée, et il a peur de prendre des mesures pour régler les problèmes de barrages sur les voies ferrées, ce qui nuit énormément à notre économie à court terme. 

Claude Laferrière, Aylmer 

***

Un leadership respectueux

Prétendre que les barricades doivent être résolues par des interventions musclées et rapides relève de l’infantilisme. Voilà le rachitisme de la pensée des conservateurs ! D’autres crises suivront car les désenchantements, notamment en matière d’environnement, sont nombreux. Remercions les leaders qu’on accuse de faiblesse alors qu’en réalité, ils pratiquent un leadership prévoyant et respectueux. Beaucoup plus exigeant que sortir les fusils. 

Jacqueline Pelletier, Ottawa 

***

Des émissaires spéciaux

Pour dénouer la crise, Justin Trudeau pourrait demander à de vieux routiers de reprendre du service. Pensons à René Dussault et Georges Erasmus, de la Commission sur les peuples autochtones, ou à Louise Arbour, ex-juge à la Cour suprême. Leur âge serait un attribut vénéré des chefs des Premières Nations. 

Pascal Barrette, Ottawa

------------------------------------------

+

LA QUESTION DU JOUR

Aide médicale à mourir : le fédéral désire élargir sa loi la permettant. Êtes-vous d’accord ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.