À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.
Les délais de réponse
À propos, le 9-1-1 c'est bien pour les situations dites urgentes? Quel est le délai normal prévu pour obtenir l'assistance policière?
Je pose la question parce que ça pourrait me rassurer si un jour je devais appeler pendant que quelqu'un essaie de défoncer pour entrer chez moi. Pour information le CAA garantit un dépannage dans un délai de 45 minutes.
Ça me rassure et pourtant je ne suis pas en danger de mort.
Jean-Pierre Allard, Gatineau
En français svp!
Go Pitch de vente? Le Salon des entreprises de Gatineau n'est pas capable de traduire ou de trouver une autre nom pour cette activité? Il doit certainement avoir quelqu'un avec des compétences en français, non?
Suzanne Barbeau, Gatineau
Où est la police?
Pour trouver la Police de Gatineau, allez chez Tim Hortons sur le boulevard Saint-Joseph... Les agents s'y paient des pauses café assez longues... Quel système! Déporable comme à la mairie.
Francois Lauriault, Gatineau
À nos plumes !
Le Commissariat aux langues officielles risque d'être rapidement débordé par les plaintes après l'incroyable gaffe de Justin Trudeau de considérer le Canada comme formé de deux blocs unilingues, alors que la Loi sur les langues officielles, voulue par son père, oblige le fédéral à « promouvoir la pleine reconnaissance et l'usage du français et de l'anglais dans la société canadienne ».
Chacun a le droit de recevoir une réponse de son premier ministre dans la langue officielle de son choix. En réaction, l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario et le Québec Community Groups Network suggèrent à tous ceux qui soutiennent notre dualité linguistique d'écrire au Commissariat ou à M. Trudeau pour se plaindre de cette infraction à la loi. À surveiller... car Justin Trudeau devra bientôt nommer le Commissaire qui sera chargé de le juger !
Roland Madou, Ottawa
À chacun son urgence
Était-ce un appel urgent?
Des voisins ont appelé les pompiers pour une cheminée qui dégageait quelques tisons.
Une situation tout à fait normale, selon les pompiers. Cet appel a été considéré une fausse alarme et il y aura visite du département si ça se reproduit.
Louise Leblanc, Gatineau
La question du jour
Jusqu'à quel point votre confiance envers le service d'appel d'urgence 9-1-1 est-elle affectée ?
Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com