Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le village de Piopolis
Le village de Piopolis

Notre été dans les Cantons-de-l'Est

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Ses sommets font l’envie des régions sans dénivelés et ses campagnes vallonnées ont l’effet d’un aimant auprès de ceux et celles recherchant les grands espaces. La vraie nature des Cantons-de-l’Est, ce sont aussi ses bonnes tables et ses cafés de village, parfaits pour nous donner l’impression d’être en vacances le temps d’un week-end, ses parcs nationaux et ses circuits offrant différents regards sur elle. Vous tomberez certainement amoureux de cette région tout autant que nous le sommes… Bonne visite et prenez-en bien soin!

Une tournée des murales

Dans la ville reine des Cantons-de-l’Est, Sherbrooke, le solitaire qui aime se promener à l’extérieur aura de quoi explorer à son rythme en s’intéressant à l’attraction la plus populaire en ville : les murales trompe-l’œil. En partant du Bureau d’information touristique, sur la rue King Ouest, on peut parcourir un circuit de 18 murales, le plus gros du genre en Amérique du Nord. Plusieurs d’entre elles ont une composante historique. On y retrouve des visages connus comme ceux de Clémence Desrochers ou de Guy Jodoin.

L’application Muralis permet de donner vie aux murales, alors qu’un quiz mettra à l’épreuve vos talents d’observateur. Les yeux de lynx découvriront peut-être la touche de magie ajoutée aux fresques par les artistes locaux, notamment les lutins, minuscules, qui se sont frayé un chemin dans la postérité.

Sur la route, on s’arrête dans la gorge de la rivière Magog, pour observer les barrages, ou on attrape un café chez Kaapeh, sur la rue Frontenac. Les amateurs de thé attendront plutôt d’être arrivés sur la rue Alexandre pour une incursion aux Zerbes Folles. Cette expérience peut aussi convenir aux familles ou aux couples.

Les murales du centre-ville de Sherbrooke

Foresta Lumina

Voir l’impressionnante passerelle suspendue du parc de la Gorge de Coaticook à la lumière du jour impressionne autant sinon plus que les attractions semblables des montagnes de Vancouver. Y revenir en soirée, quand la chaleur commence à tomber en même temps que la noirceur, pour le spectacle sons et lumières Foresta Lumina, ajoute une couche à la magie. Le scintillement des milliers de petits faisceaux, les hologrammes et les sentiers en forêt en font un site unique à visiter même si ce genre d’expérience s’est démocratisé ailleurs au Québec. Le parcours de 2,6 km comporte quelques dénivellations.

La tradition locale veut qu’on s’arrête à la Laiterie Coaticook, où on fabrique la crème glacée du même nom, pour se sucrer le bec avant ou après le spectacle. On peut jumeler la visite à un arrêt, de jour, au lieu historique national du Canada Louis-S.-St-Laurent. La maison natale de cet ancien premier ministre du Canada est située à Compton, près de la Cidrerie Ferland et de la fromagerie La Station, pour les plus gourmands.

135, rue Michaud, Coaticook, forestalumina.com

Foresta Lumina.

Un village à cheval sur deux pays

Village souvent oublié des touristes, qui ne font qu’y transiter vers les États-Unis, Stanstead a pourtant beaucoup à offrir. Il fait d’ailleurs partie du palmarès des plus beaux villages du Québec.

La rue Canusa, pour Canada et USA, porte bien son nom puisqu’elle est divisée en deux par la frontière. Il est toutefois interdit de traverser ladite frontière sans se rapporter à un poste douanier. La bibliothèque, par exemple, est située sur la frontière et se trouve à la fois dans les deux pays. Même chose pour l’opéra Haskell, où la scène est en territoire canadien, alors que les sièges sont au pays de l’Oncle Sam.

L’ASTROLab et l’observatoire populaire

Parions qu’après un arrêt à l’ASTROLab du parc national du Mont-Mégantic, où vous pourrez voir une exposition et le film Émergence : l’évolution cosmique, vous ne verrez plus la nuit de la même façon. La visite de ce centre d’activités en astronomie s’avère un bon prétexte pour découvrir, du même coup, les splendeurs du parc et séjourner dans la réserve internationale de ciel étoilé (RICEMM), qui s’étend dans 34 municipalités autour du mont Mégantic. L’occasion est parfaite pour revoir un ciel criblé d’étoiles avec les soirées organisées à l’ASTROLab et à l’observatoire populaire.

Une escale qui vous donnera envie de lutter contre la pollution lumineuse.

Pour connaître le contenu des activités : www.astrolab.qc.ca/activite/visite-de-jour-astrolab-observatoire/ 189, route du Parc, Notre-Dame-des-Bois

L’observatoire astronomique populaire du parc national du Mont-Mégantic

Mine Capelton

Disons-le : les occasions d’aller sous terre sont très peu nombreuses. Descendre à environ 50 mètres dans les profondeurs de la Mine Capelton, autrefois partie intégrante d’un des plus vieux complexes industriels miniers au Canada, en vaut la peine.

En plus de nous proposer une expérience originale, ce passage guidé dans des galeries souterraines creusées au pic et à la pelle par des mineurs se veut une belle incursion dans l’histoire de l’industrie minière du Québec.

La visite de l’ancienne mine de cuivre de 1863 peut aussi s’accompagner d’un tour du prospecteur en famille.

5800, chemin Capelton, North Hatley, www.capelton.ca/visites

La Mine Capelton. - Photo fournie Mine Capelton

Musée de la nature et des sciences

Le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke s’avère non seulement une belle option pour toute la famille, il est aussi un excellent prétexte pour découvrir à pied le centre-ville de Sherbrooke, de même que la promenade de la gorge de la rivière Magog, un espace naturel magnifique à deux pas de plusieurs bonnes tables sherbrookoises.

À l’intérieur, les enfants pourront ouvrir grand les yeux devant des centaines d’animaux (sous forme de spécimens naturalisés) en visitant Alteranima, l’une des expositions présentées (jusqu’au 1er juin 2023).

225, rue Frontenac, Sherbrooke, mns2.ca

Le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke. 

Devant l’architecture d’autres bâtiments du secteur, dont le Musée des Beaux-Arts de Sherbrooke (MBAS), vous aurez assurément envie de poursuivre votre exploration.

Pour satisfaire votre curiosité, le circuit en balado Randonnée urbaine, fruit d’une collaboration entre les différents musées sherbrookois, rendra votre promenade très instructive. Le Musée d’histoire de Sherbrooke a d’ailleurs tout récemment lancé trois nouveaux circuits sur BaladoDécouverte : Belles du Nord, Le Plateau Marquette et D’un barrage à l’autre.

Pour consulter ces nouvelles applications proposant des activités extérieures gratuites :
bit.ly/3ynLQOE

Le musée de l’Ingéniosité J. Armand Bombardier

Partez à la découverte d’un des plus célèbres inventeurs québécois, Joseph-Armand Bombardier, en visitant le musée qui porte son nom à Valcourt.

Au programme, les débuts de la motoneige jusqu’à la conquête du ciel.

En plus d’explorer la réserve de près de 75 véhicules, le visiteur pourra vivre l’essor de l’entreprise Bombardier grâce à un spectacle immersif signé Moment Factory. Élément intéressant pour les enfants, ils seront appelés à manipuler de nombreux dispositifs interactifs. Votre famille et vous pourriez par exemple devenir la vedette d’une publicité de motoneige. Ouvert en 1971, le musée a été complètement renouvelé en 2016 et a accueilli plus de 1 million de visiteurs depuis son ouverture.

1001, avenue J.-A.-Bombardier, Valcourt, museebombardier.com

Une trempette au spa

Les couples qui veulent relaxer trouveront certainement leur compte dans un des spas de la région. Le Spa Eastman, retenu parmi les trois finalistes des World Spa Awards pour une troisième année consécutive, est sans doute le plus connu. Avec une histoire de plus de 40 ans et une sélection régulière parmi les meilleurs spas au Canada et même à travers la planète, il est reconnu comme un centre de santé. Il offre des forfaits pour des séjours dans une campagne située à l’ombre du mont Orford.

En milieu plus urbain, le Strom Spa de Sherbrooke, en bordure de la rivière Magog, est à un jet de pierre du centre-ville et offre un décor enchanteur à proximité de tous les services. Idem pour le spa Nordic Station de Magog.

895, chemin des Diligences, Eastman

Un parfum en cadeau

Pour une expérience différente, la Grange du parfumeur est une maison de haute parfumerie installée, comme son nom l’indique, dans une grange centenaire de Magog. On y compose les parfums sur place, dans un décor situé à proximité des lacs et des montagnes. Les collections qui y sont offertes sont unisexes. On peut y trouver des parfums conçus à base de fleurs.

Et parce qu’on s’y trouve près de Magog, on peut s’offrir une promenade en amoureux au marais de la Rivière-aux-Cerises ou à la pointe Merry, à Magog, ou s’aventurer dans le décor enchanteur de l’Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac, où la boutique propose des fromages et d’autres produits gourmands.

1245, chemin des Pères, Magog, alexandrabach.com

La Grange du parfumeur

Une virée à North Hatley

Difficile de trouver plus romantique que le village anglo-saxon de North Hatley, fondé en 1897 et considéré comme un des plus beaux villages au Québec. Il faut dire que le lac Massawippi, le plus profond de la région et adoré par les pêcheurs, est particulièrement magnifique. En automne, les oiseaux migrateurs s’y rassemblent avant d’entreprendre leur long voyage.

Bien entendu, North Hatley est reconnu pour la villégiature, entre autres pour son Manoir Hovey, qui fait partie du réseau Relais & Châteaux. Pour un week-end de luxe, on peut y passer la nuit et s’offrir la cuisine du restaurant Le Hatley. Le Minton, à Hatley, rallie de plus en plus de fins gourmets.

Plus abordable, le café de village Saveurs et Gourmandises, une pâtisserie artisanale, peut constituer un arrêt intéressant avant de visiter les galeries d’art et les antiquaires.

Le village anglo-saxon de North Hatley

Le circuit Les Têtes fromagères

L’Estrie, haut lieu fromager et brassicole? Certainement! Pourquoi se contenter d’une suggestion lorsqu’on peut en avoir plusieurs?

Opterez-vous pour le Zacharie Cloutier de la fromagerie Nouvelle France de Racine, qui n’a plus besoin de présentation, ou encore son Grillou, dont je vous parlerai avec délectation? Arrêterez-vous plutôt dans les Sources, à la découverte des produits de la Maison Grise de Wotton ou encore à la fromagerie La Station à Compton, où un économusée doit ouvrir ses portes?

Si vous avez envie d’insérer quelques bonnes adresses à votre itinéraire, jetez un œil sur le circuit des Têtes fromagères, une route qui vous mènera aux quatre coins de la région.

Le circuit Brasseurs des Cantons

Le circuit Brasseurs des Cantons met en valeur de bonnes adresses pour aller déguster des bières artisanales, les nombreuses microbrasseries étant devenues des lieux de destination.

Tantôt en plein centre urbain (Le Siboire et Le Boquébière à Sherbrooke), tantôt en plein cœur de la région (Moulin 7 à Val-des-Sources), vous trouverez de multiples propositions pour vous concocter un itinéraire à travers cette route brassicole.

Les plus sportifs pourront même s’y arrêter au volant de leur vélo de gravelle.

La microbrasserie Siboire.

Les cafés de village

Comme moi, lorsque vous visitez une destination, vous vous empressez de repérer les charmants petits cafés où l’on peut s’attabler pour manger santé? Les bonnes adresses qui vous donneront l’impression d’être en vacances le temps d’un week-end ne manquent pas, peu importe le secteur visité. Vous trouverez sur votre route des endroits comme le Café Bistro des Trois Grâces à Eastman, le Marché public Mante du carré à Danville ou encore le Café du Couvent à Richmond. Vous pouvez aussi trouver de bonnes suggestions en suivant la certification Cafés de village.

L’Antidote Foodlab à Sherbrooke

À l’Antidote Foodlab, sis dans l’ancienne usine de textile Paton (avec tout le cachet qui vient avec!) le mot «réinventer» guidait déjà les artisans des fourneaux avant que ce terme ne soit utilisé jusqu’à plus soif. Originalité et créativité s’invitent dans l’assiette, faisant de cette enseigne une des très bonnes adresses à Sherbrooke. Et de grâce, gardez-vous une petite place pour la crème glacée Crackerjack, à mes yeux le dessert phare de l’établissement.

35, rue Belvédère N suite 10, Sherbrooke, www.antidotefoodlab.com

Le Cinquième élément à Compton

La vie est trop courte pour manger triste, nous proclame Le Cinquième élément, sympathique adresse du village de Compton. Sauce au bleu de l’abbaye Saint-Benoît, tartare de truite fumée de la Ferme piscicole les Bobines… un endroit parfait pour goûter aux produits régionaux qui rayonnent même à l’extérieur de chez nous.

6815, route Louis-S.-St-Laurent, Compton, www.lecinquieme element.ca

Le restaurant Le Cinquième élément, à Compton. - Photo La Tribune

Les parcs nationaux

Ils font partie de sa signature et sont autant de bonnes raisons de venir visiter l’Estrie : les parcs nationaux du Mont-Orford et du Mont-Mégantic ont chacun leur personnalité propre. Le premier représente un havre pour la randonnée et les sports nautiques, le second attire aussi les adeptes de la marche et les incite à lever les yeux au ciel.

Situé à l’extrémité du territoire, le parc national de Frontenac est pour sa part un paradis pour le canot-camping et tous les sports nautiques, avec l’immense terrain de jeu que constitue le grand lac Saint-François. Saviez-vous, par exemple, que la tourbière du secteur Saint-Daniel abrite plusieurs espèces de plantes carnivores et d’orchidées?

Le parc national du Mont-Mégantic, secteur de Franceville

La Route des Sommets

Imaginez 15 sommets où le regard s’étire à perte de vue et tout autant de montagnes pour explorer le territoire. Ce n’est qu’une seule des bonnes raisons de partir à la découverte de la Route des Sommets, qui s’étire sur 193 km, en passant par le mont Ham jusqu’au mont Bélanger. Le tracé propose aussi des arrêts agréables avec les enfants et de courtes sorties afin de prendre l’air, que ce soit le marais Maskinongé à Stratford, le cœur villageois de ou encore un arrêt à la halte panoramique de Lambton. Il y a suffisamment de propositions pour se créer un itinéraire en mode sportif… ou complètement relax.

Les Cantons-de-l’Est au fil de l’eau

C’est aussi ce qui en fait un joyau : le territoire estrien regorge de lacs et de rivières. Certains plans d’eau comme les lacs Memphrémagog, Brompton et Mégantic n’ont plus besoin de présentation. D’autres décors inspirants sont aussi à votre portée, d’un coup de rame ou de pagaie.

En canot ou en kayak, l’Aquaticook nous propose de partir à la découverte d’un parcours de 42 km répartis sur trois tronçons dans les secteurs de Dixville, Coaticook, Compton et Waterville, sur la rivière Coaticook.

Découvrir Sherbrooke en la naviguant? Voilà une façon originale d’avoir de très beaux points de vue sur la ville reine des Cantons-de-l’Est. Si vous n’avez pas votre embarcation, la boutique Atmosphère propose un concept clé en main afin de vous aventurer sur la rivière Magog ou la Saint-François.

Sur deux roues

Par ici, les descentes en montagne, les chemins de gravelle et les pistes cyclables. Chaque cycliste trouvera le terrain de jeu qui lui convient. Les amateurs de sensations fortes opteront pour Circuits Frontières, à East Hereford. L’adresse reconnue pour le vélo de montagne propose plus de 50 km de sentiers, du débutant au plus expérimenté. Dans le cadre enchanteur de la forêt Hereford, les cyclistes pourraient aussi avoir envie de troquer leur monture pour leurs bottes de randonnée.

Des hébergements insolites

Une immersion complète dans la nature, de surcroît dans un lieu qui nous dépayse : les propositions de gîtes insolites et de microchalets se multiplient en Estrie. De Laö Cabines à Racine en passant par les Loges à Stanstead, vous trouverez une offre qui satisfera votre envie de déconnexion… et dans des lieux sortant de l’ordinaire. Parmi eux, vous trouverez des pods, et même une bulle à la Station du Chêne rouge, à Hatley.

Cette liste de lecture vous permettra de vous mettre dans l'ambiance lors de votre escapade. Elle est composée de chansons qui évoquent la région ou d'artistes qui en sont originaires.

Trame musicale préparée par Zacharie Couture et Clémence Tessier.