MISSION [+]

Trouver des solutions pour conserver le patrimoine religieux et industriel

La Société des musées du Québec considère important, voire urgent, de s’occuper du patrimoine religieux et industriel.

«Le Québec dispose d’un programme pour les églises et les orgues, mais il n’y a rien pour les différents objets ou œuvres d’art qui se trouvent dans les églises. Il y a des choses de très grandes valeur patrimoniale qui ne sont pas conservées et qui se retrouvent sur le marché, les antiquaires ou les brocanteurs. C’est triste. Nous vivons également une autre problématique, il y a des musées religieux qui ferment et leur collection est vendue
et non conservée», expose Stéphane Chagnon, directeur général de l’organisme.

La même situation se prévaut pour le patrimoine industriel. «Il y a des secteurs d’activités importants de notre histoire qui se retrouvent dans les activités industrielles, mais pour ce secteur, c’est également difficile de conserver ce qui est jugé patrimonial», soulève-t-il. 

Un inventaire du patrimoine industriel a été réalisé par l’Association québécoise pour le patrimoine industriel afin de déterminer des sites et des bâtiments incontournables du patrimoine industriel du Québec. La difficulté entourant le financement pour la conservation de bâtiments ou d’équipements reste entière.

Par ailleurs, la problématique de conservation d’œuvres et d’objets se fait sentir dans plusieurs musées au Québec. Les musées manquent d’espace dans leurs réserves pour entreposer et maintenir dans de bonnes conditions leurs collections. Comme les aides gouvernementales ont diminué pour les musées, il est difficile pour les institutions de financer un agrandissement de leur réserve.