MISSION [+] SKI

Initiation au ski: une pépinière de nouveaux skieurs

L’industrie du ski fait face à un sérieux problème de rétention. À peine 20% des personnes qui s’initient pour la première fois au ski alpin persévèrent pour devenir des adeptes réguliers de ce sport.

Le hic, c’est que bien des néophytes choisissent de se lancer du haut de la montagne sans avoir pris de cours au préalable. Résultat, ils multiplient les chutes et repartent avec de mauvais souvenirs de leur expérience.

La clé est dans la prise en charge des ­nouveaux skieurs, comme l’ont compris les propriétaires de Ski Saint-Bruno. Considérée comme un modèle québécois pour l’apprentissage du ski, la station de la Montérégie compte sur une brigade de 565 moniteurs et monitrices pour accueillir quelque 32 000 élèves par année. Afin de mieux suffire à la demande, les dirigeants ont également élaboré le parcours d’apprentissage autodidacte Skigö pour guider les débutants à progresser étape par étape, une première nord-américaine. « Notre parcours pour débutant est une zone sécurisée», explique Michel Couture, directeur de Ski Saint-Bruno. Nous ne laissons jamais les nouveaux skieurs prendre les télésièges sans d’abord se familiariser avec l’équipement et maîtriser les rudiments de base. Ils commencent sur le plat pour ensuite progresser peu à peu vers les tapis de remontée.»

Outre la clientèle québécoise, la station reçoit de nombreux visiteurs étrangers, qui viennent découvrir les plaisirs de notre hiver. «Les touristes veulent multiplier les expériences. Pendant leur séjour, ils veulent faire du ski, mais aussi du patin, du traîneau à chiens, de la pêche blanche, etc.»