Le Domaine Option Nature, site de compétition des jeux du Québec.

Mission [+] L’Union des municipalités du Québec

Thetford Mines: vers l’avenir

Des événements artistiques et sportifs d’envergure, une population d’un dynamisme sans pareil, des maisons d’une valeur moyenne de 134 000 $, le tout entouré de lacs et d’espaces verts, voilà Thetford Mines, une ville qui a su se réinventer et faire passer son image populaire du gris au vert.

« Notre population est fière. Elle s’est retroussé les manches et est allée de l’avant», mentionne le maire, Marc-Alexandre Brousseau. L’économie de l’endroit a long­temps été tributaire de l’exploitation des mines d’ami­ante. Des milliers d’emplois directs et indirects qui en dépendaient, il ne reste plus qu’un gardien de sécurité depuis le chant du cygne des installations en 2011.

Marc-Alexandre Brousseau, maire de Thetford Mines

Le maire Brousseau implore le gouvernement à aider concrè­tement la municipalité à tourner la page définitivement sur son passé minier avec la revalorisation obligée des 500 millions de tonnes de résidus. Les citoyens, eux, ont déjà beaucoup fait pour la relance.

«Plutôt que de partir, nos gens ont choisi de se faire confiance. Les entrepreneurs ont modifié et diversifié leur offre. Nous avons mis en valeur nos richesses collectives.»

Le Centre des congrès de Thetford Mines.


Vitalité économique
De fait, le dynamisme des gens d’affaires a permis à Thetford Mines de décrocher le titre de «Ville entrepreneuriale de l’année au Québec» en 2014. En juillet, on inaugurait un centre des congrès moderne de 12 salles pouvant accueillir 800 personnes, un concept unique au Québec situé en plein cœur d’une zone naturelle per­mettant de conjuguer affaires et plein air.

«Nous battons des records pra­tiquement chaque année dans le secteur de la construction résidentielle et commerciale.» La reconversion totale du tissu économique a permis d’ajouter d’autres industries aux em­plo­yeurs publics que sont le centre hospitalier, le cégep et la commission scolaire.

«Il y a Canatal, fabriquant de structures d’acier qui embauche plus de 500 personnes. Nous avons trois centres de recherche. En fait, nous offrons de tout. Ce ne sont pas les emplois qui manquent.» La situation géographique de la ville fait que plusieurs entreprises profitent de la proximité de la frontière américaine pour exporter une partie de leur production.

Musée minéralogique et minier de Thetford Mines


Un virage salutaire
Dans toutes les sphères d’activité, le virage de cette ville-centre de la MRC des Appalaches est un succès. La musique et le théâtre occupent une place de choix dans le patelin du chanteur Michel Louvain et du comédien Paul Hébert. Les festivals se succèdent et l’endroit devient un passage obligé des grands artistes.

«Nos équipes sportives étudiantes amateures jusqu’à semi-professionnelles évoluent dans des infrastructures de grande qualité, grâce aux Jeux du Québec présentés ici trois fois, dont cet été , souligne M. Brousseau, précisant que visiteurs et responsables n’avaient que de bons mots. Ils n’en revenaient pas de voir à quel point nous avions progressé depuis la présentation de 2003.»

Le terrain de football du Cégep de Thetford Mines.


Avenir prometteur
Avec le vent dans les voiles, Thetford Mines entend continuer sur cette lancée. «Nous avons un environnement magnifique, une économie en pleine ébullition et les maisons les moins chères au Québec. Quelqu’un peut devenir propriétaire très jeune ici. Le rituel veut que l’achat d’un chalet au bord du lac soit l’étape suivante.» Invitant, non?

www.villethetford.ca