Générateur de succès

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
Difficile pour une personne immigrante de s’intégrer efficacement au marché du travail de sa région d’accueil. Mais rien n’est à l’épreuve de l’organisme Service Intégration Travail Outaouais ( SITO ), qui cumule les histoires à succès d’adaptation. En 2019-2020 seulement, le SITO a permis à 367 personnes immigrantes de s’intégrer au marché de l’emploi de l’Outaouais. « C’est 367 histoires à succès », affirme avec fierté la directrice générale de l’organisme, Roxana Merello.

Depuis 25 ans, le SITO accompagne les immigrants vers le marché du travail et soutient les employeurs qui se lancent dans l’accueil de travailleurs immigrants au sein de leur entreprise. C’est ça la force du SITO, de faire partie d’un écosystème qui peut aider la personne à mieux s’intégrer et à maintenir son emploi. C’est ça notre clé du succès.

On ne va pas envoyer les personnes immigrantes sur le marché du travail sans être préparées. On va leur montrer comment ça fonctionne la culture d’entreprise nord-américaine, on va leur montrer les attentes des employeurs », explique Mme Merello.

L’immigration comme valeur ajoutée

Face à ces réussites, le SITO souhaitait présenter au public les efforts remarquables faits par les personnes immigrantes qu’il appuie. « En 2018, on a fait un diagnostic sur l’établissement durable des personnes immigrantes en Outaouais.

À la suite des résultats, un des constats était qu’il y avait une méconnaissance au niveau du parcours migratoire, des défis et des belles histoires à succès des personnes immigrantes », souligne la directrice générale. « C’est de là qu’est née la campagne 1 Histoire, 1 Emploi, 1 Intégration, qui vise à sensibiliser les partenaires, les employeurs, mais aussi, certaines personnes immigrantes à la valeur ajoutée de l’immigration. »

La campagne, sous forme de 13 capsules vidéo dont la diffusion s’échelonnera sur deux ans, vise à mettre en valeur le vivre ensemble. « Ça touche autant les sociétés d’accueil que les personnes immigrantes, parce que c’est deux mondes qui vont s’arrimer pour que ça devienne une belle histoire. » 

Mme Merello précise que le sujet de chaque capsule a été longuement réfléchi afin d’être représentatif du plus de secteurs d’emplois possible. « Ce type de vidéo parle tout seul. Les gens comprennent rapidement autant le parcours migratoire que le processus d’intégration et l’arrimage avec l’employeur. »

La Laiterie de l’Outaouais au premier plan

La première capsule, lancée à la mi-août, met en vedette Guetty Blaise, directrice en assurance qualité à la Laiterie de l’Outaouais. Elle a rejoint l’entreprise à ses tous débuts, en 2010, par l’entremise du SITO. « Je ne m’attendais pas à être si bien formée au SITO. C’était très enrichissant », souligne-t-elle. 

Pour son employeur et président-directeur général de la Laiterie, Georges Émond, Guetty Blaise a été une agréable surprise. « En 2010, je ne connaissais pas beaucoup le SITO. Je n’avais pas côtoyé beaucoup l’immigration. À ce moment-là, on avait intégré Guetty en tant que stagiaire, mais on s’est rapidement aperçu qu’elle avait des compétences très approfondies. Elle a une formation en génie alimentaire et ça, c’est quand même rare. »

L’intégration de Mme Blaise fut un tel succès que la Laiterie de l’Outaouais a rapidement fait de nouveau appel au SITO. « J’ai toujours trouvé que ça enrichissait notre équipe. On voit différentes façons de voir la vie et d’autres valeurs», note
M. Émond.

« Oui la vedette de la capsule c’est moi», indique Mme Blaise, « mais cette histoire-là, je la dois aussi au SITO et à l’ouverture d’esprit d’une entreprise qui était prête à accueillir des immigrants. Je suis là depuis 10 ans et c’est un succès pour moi. C’est plus que le salaire, c’est une histoire qui a marqué mon immigration. »