Néo Yoga ou l’éveil des sens

Yoga chaud, yoga techno, acrobatique ou gastronomique… La discipline se prête à toutes les postures en vogue. Lancée il y a un an exactement, l’entreprise de Marie-Pier Cloutier propose plutôt de reconnecter la pratique aux sens en créant des événements in-situ en Outaouais. Pourquoi ne pas quitter le traditionnel studio, le temps d’un cours guidé dans un lieu inusité?

Un an après sa création, Néo Yoga a déjà organisé sept événements dans la région : des dizaines de yogis se sont rassemblés à la ferme Moore et à la terrasse du bar Aux 4 Jeudis de Gatineau, sur le pont couvert de Wakefield, ou encore à Camp Fortune. On y déguste des produits du terroir, on se laisse bercer au son d’une harpe ou de l’eau qui coule.

« Je cherchais à me différencier de l’offre existante des salles fermées avec miroirs en offrant une expérience plus chaleureuse et orientée sur la stimulation sensorielle, nous explique passionnément la fondatrice gatinoise de Néo Yoga, Marie-Pier Cloutier. En ayant conscience de nos sens, nous sommes plus facilement ancrés dans le moment présent. »

Créatrice d’ambiances à la philosophie zen, Marie-Pier Cloutier est également professeure de vinyasa et anime elle-même les sorties qu’elle organise. Mais c’est aussi une entrepreneure formée, soucieuse de garder la tête sur les épaules. Diplômée en administration des affaires de l’Université du Québec à Montréal, elle a élaboré son plan d’affaires à la faveur d’un cours en entreprenariat. « En deux ans, j’avais tout assemblé pour débuter mon projet, se souvient-elle. Un concours organisé par l’université m’a fait gagner une bourse de 1 000$, qui m’a permis de mieux m’équiper en matériel technique. » Elle a également remporté le prix Coup de Coeur des Jurys lors du concours Ose Entreprendre 2017, du volet régional en Outaouais.

Une année formatrice

Quel bilan tire-t-elle de ce tout premier anniversaire ? « J’ai appris que le secteur de l’événementiel peut être confronté à de nombreux imprévus », sourit-elle. Ce qui n’empêche pas les participants, toutes générations confondues, de revenir volontiers aux événements. Elle accueille entre 30 et 60 yogis de tous niveaux, par activité.

« Notre succès repose en grande partie sur le bouche-à-oreille, sur la diffusion par les réseaux sociaux. »

Grâce à l’engouement autour de son projet, Marie-Pier Cloutier a réussi à attirer différents commanditaires: les aliments Prana biologique, La trappe à fromage ou Rise Kombucha dont elle fait la promotion sur ses profils numériques, en échange de quoi elle propose gracieusement les produits aux participants « afin de bonifier leur expérience ».

Elle rêve désormais de s’exporter sur la rive ottavienne et de pouvoir, un jour, faire résonner namaste ( le divin en moi s’incline devant le divin en vous ) dans les plus belles salles muséales de la région.