Chronique publicitaire

Retour au bureau: oui, mais…

Contenu commandité
Le passage à la zone orange amène plusieurs entreprises à préparer le retour au travail des employés. Ces derniers, qui ont trouvé de nombreuses vertus au télétravail, ne voient peut-être pas tous d’un bon œil la perspective de retourner à leur cubicule, entassés comme des sardines.

Faut-il le mentionner? Le retour de vos employés ne peut se faire qu’en accord complet avec les consignes sanitaires. Comme employeur, vous avez la responsabilité d’assurer la santé et la sécurité de tout un chacun. La reprise des opérations peut donc signifier quelques entorses à votre manière habituelle de faire.

  1. Soyez créatif! Faut-il vraiment que 100% des employés reviennent? Tenez compte du fait que vous devrez débourser pour adapter les postes de travail (cloisons de plexiglas, affichage, revoir la ventilation, nettoyage et désinfection plus fréquents, etc.). Peut-être certains peuvent-ils continuer le télétravail; les autres se rendront au bureau, mais selon des horaires décalés pour limiter le nombre d’employés présents (et réduire le nombre de contacts dans les transports en commun!)

  2. Faites preuve de bon sens. Imposer unilatéralement un retour au travail (si les consignes sanitaires le permettent) est peut-être votre droit; cependant, tenez compte de l’impact de votre décision sur l’employé. Si cette personne a des problèmes de santé (incluant stress et anxiété), a la garde d’un enfant qui n’est pas physiquement à l’école ou qui présente d’autres contraintes, le retour au bureau n’est peut-être pas indiqué. Il vaut mieux parfois garder en télétravail et heureux un employé productif que de le contraindre à revenir contre son gré.

  3. « Vendez » votre projet. Pour un retour réussi, il faut que vos employés soient à bord. Certains ont déjà hâte de retrouver leur milieu de travail, les échanges, le resto du coin; d’autres seront moins faciles à convaincre, ou ont tendance à résister au changement. Soyez à l’écoute — peut-être devriez-vous sonder vos employés sur leurs attentes? Chose certaine, privilégiez le contact personnel aux messages impersonnels de groupes. Proposez des compromis réalistes. Faites voir que vous êtes sincèrement heureux de les retrouver. Mettez à contribution des employés influents.

Conseil d’expert 
Une fois le retour au bureau amorcé, soyez attentif à l’évolution de la situation. Soyez flexible, innovant et à l’affût des pratiques en vogue pour y puiser les meilleures idées. Votre main-d’œuvre est bien plus qu’un poste de dépense; c’est votre atout le plus précieux!

Éric Joanisse, CPC, CRHA,  
Vice-président C.L.A. Personnel

Pour plus d’informations : clapersonnel.ca