Marie Faye et Ndeye Coumba Diop, partenaires dans l'aventure JOGO
Marie Faye et Ndeye Coumba Diop, partenaires dans l'aventure JOGO

JOGO: Une boisson florale qui rend nostalgique (partie 1 de 2)

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local — Le Droit
Vous déménagez dans un nouveau pays et un ingrédient qui vous rappelle votre enfance n’y est disponible presque nulle part. Que faites-vous ? Pour Marie Faye, la solution est arrivée comme une fleur qui éclot au printemps.

Car il était coutume pour Marie Faye et sa famille de se rassembler autour d’une boisson à la fleur d’hibiscus, dans son Sénégal natal.

Le matin, le midi et le soir, les Sénégalais se régalent régulièrement de ce breuvage populaire dans ce pays africain, explique la jeune femme. « C’est une boisson tellement délicieuse, on la boit à tous les repas. »

Là-bas, on ne se pose pas de questions sur l’approvisionnement de fleurs d’hibiscus ou sur leur provenance, puisque c’est un ingrédient très courant.

En arrivant au Canada comme étudiante, c’est cette tradition de boire le jus à la fleur d’hibiscus en famille qui lui manquait le plus.

Elle raconte que lorsqu’elle était enfant, ses parents concoctaient la boisson à la maison, chaque semaine. « Une fois, il n’y en avait pas, et j’ai dit à mes parents que je ne voulais pas aller à l’école parce que je ne pouvais pas en boire. J’ai dû pleurer longtemps, se rappelle-t-elle, en riant. Mais ce n’était pas une bonne excuse pour manquer l’école, selon ma mère ! »

C’est donc avec ces souvenirs d’enfance en tête que la jeune femme s’est mise à chercher cette fleur d’hibiscus, qui est pratiquement impossible à trouver dans les supermarchés canadiens. « C’est quelque chose de très rare ici. C’est seulement chez les Caribéens et chez les Mexicains que l’on peut en trouver. »

En 2018, sa partenaire Ndeye Coumba Diop et elle ont mis sur pied l’entreprise Faye Beverages.

« Il y a tellement d’avantages pour le corps humain avec cette fleur, alors pourquoi ne pas créer une compagnie de boissons à base d’hibiscus, riche en antioxydants et en vitamine C. En plus, c’est mille fois meilleur que le jus d’orange et le kombucha, et c’est meilleur pour la santé », avance la jeune entrepreneure.