Mark Bordeleau, Didier Caenepeel, Raymond Brunet, Maxime Allard et Maude Lacelle

1 M $ pour les soins palliatifs

CHRONIQUE - COLLABORATION SPÉCIALE / En tant que directeur général de la Fondation du Collège universitaire Dominicain, Mark Bordeleau élabore des stratégies qui ont de l’impact.

«Depuis 28 ans, en tant que professionnel passionné en philanthropie, je lis beaucoup, je prends le pouls de l’actualité, je m’active en réseautage d’affaires et communautaire, et je constate fièrement que j’ai mobilisé près de un milliard de dollars pour des causes qui me tiennent à cœur en santé et depuis quelques années en éducation.»

L'importance des soins palliatifs

Depuis quelques temps, la lumière est sur l’aide médicale à mourir et plusieurs semblent oublier à quel point les soins de fin de vie sont capitaux. Interpelé par cette problématique et convaincu que la population gagnerait à comprendre davantage l’importance de l’accompagnement en fin de vie, Mark met ses compétences et son réseau à contribution et mobilise des partenaires. « Si on prépare autant une naissance, Il faudrait bien préparer un départ ! À mon avis, il est important que la population voit les deux côtés de la médaille et découvre que de bons services font toute la différence. »

Après avoir organisé deux cafés philosophiques sur la question, la stratégie a pris forme. Le défi est de taille : mobiliser un million de dollars pour créer une nouvelle chaire d’études au Collège universitaire Dominicain.

En s’associant, le Collège universitaire Dominicain et la Maison Mathieu Froment Savoie constituent les bases d’une force collective pour la création de la Chaire d’étude Noël-Mailloux. Ce centre de ressources universitaires permettra de rechercher, d’explorer et de débattre les tenants et les aboutissants des diverses options. Il sera une valeur ajoutée pour la société et les pouvoirs publics, mais également pour tous les professionnels et les aidants naturels qui accompagnent des personnes en fin de vie.

Un modèle de philathropie alliant éducation et santé pour le bien commun.

Ethel Côté est présidente de mécènESS & Institut social