Le président-fondateur de Valecraft Homes, Jean-Guy Rivard

Une histoire d'eau courante

Si Valecraft Homes, l’un des plus importants constructeurs domiciliaires à Ottawa et dans l’est ontarien, existe aujourd’hui, c’est bien parce que l’eau courante était inexistante dans la maison familiale de son président-fondateur, Jean-Guy Rivard.

Celui qui soufflera 81 chandelles en décembre se souvient bien de sa jeunesse passée à Treadwell, une petite communauté francophone sise à une cinquantaine de minutes à l’est d’Ottawa. Ce qui le marquera par-dessus tout, c’est l’absence d’eau courante dans la maisonnée. «Lorsque j’ai décidé de devenir plombier, j’ai dit à mon père qu’il ne manquerait jamais d’eau courante chez moi», d’insister ce fils de fromager que rien ne destinait à oeuvrer dans le milieu des affaires.

Cinquième d’une famille de sept enfants et père de trois filles, Jean-Guy Rivard, qui se définit lui-même comme un «self-made-man», suivra un parcours pour le moins inusité.  Et si l’aventure de Valecraft Homes a débuté en juin 1982 — l’entreprise fête ses 35 ans d’existence cette année — c’est à titre d’apprenti-mécanicien que Jean-Guy Rivard fait ses premiers pas dans le monde du travail, coin Rideau et Cumberland.

D’apprenti à entrepreneur

Arrivé à Ottawa en 1952, c’est deux ans plus tard qu’il réalisera la prophétie faite plus tôt à son père, celle de devenir plombier. D’apprenti dans une entreprise de l’ouest d’Ottawa, SC Boone Limited, il suivra un stage de trois mois dans une école de métiers à Toronto. Pendant 11 ans, il travaillera au sein de cette compagnie et sa contribution y prendra de plus en plus d’importance, allant même jusqu’à concevoir des plans et devis.

En 1965, il fonde sa première entreprise, J.G Rivard Ltée, spécialisée évidemment dans le secteur de la plomberie, cédée en 1980 à son frère Michel qui l’opère maintenant sous la raison sociale Rivard Mechanical.

Mais le petit francophone de Treadwell n’allait pas s’arrêter là et décide de jouer dans la cour des grands. Visionnaire, le fils de fromager, devenu plomblier puis entrepreneur fait l’achat en 1969 d’une centaine d’acres de terrains à Orléans, pavant ainsi la voie à la naissance de Valecraft Homes 13 ans plus tard. 

L’amoureux du design

Bon an mal an, c’est environ 140 unités domiciliaires qui émergent des divers chantiers de Valecraft Homes, une entreprise qui a été active partout à Ottawa et dans l’est ontarien, notamment à Embrun.

Jean-Guy Rivard ne fait pas que bâtir des maisons. Il s’implique dans les différentes phases de construction et porte une attention toute particulière au design intérieur.

Le président-fondateur de Valecraft Homes, Jean-Guy Rivard

«J’aime penser à comment rendre une maison plus agréable en terme de commodités. À l’occasion, je chausse mes bottes de travail pour marcher dans les quartiers et interroger des gens sur leurs besoins et leurs goûts en matière de logement.»

Au fil des ans, Valecraft Homes a mérité plusieurs prix et distinctions témoignant de la qualité de ses habitations. En 2017, le Greater Ottawa Home Builders’ Association lui a remis le prix du meilleur design pour les maisons en rangée «The Mann» dans la catégorie 2000 pieds carrés et moins. Mais ce qui réjouit plus que tout monsieur Rivard, et il s’en targue fièrement, c’est de n’avoir jamais livré une habitation avec du retard.

Un homme de coeur

Collaboratrice des premières heures et aujourd’hui directrice générale de l’entreprise, Diane Brunet ne tarit pas d’éloges à l’endroit de monsieur Rivard. «C’est un homme bon, un homme au grand coeur.  Les employés savent que monsieur Rivard est toujours là pour eux», dit-elle.

La communauté régionale a largement profité de la contribution financière de monsieur Rivard. En tout, il a versé quelque 1,7 M $ à de nombreuses organisations caritatives dont les hôpitaux Général et Montfort d’Ottawa, le Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario et l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa. Au tournant des années 1970-80, il a aussi milité pour la création d’écoles francophones en Ontario.

Toujours alerte et la démarche encore assurée, l’octogénaire au regard vif et au sourire contagieux doit néanmoins songer à l’avenir. Ses trois enfants étant à la retraite, c’est tout naturellement vers ses employés que monsieur Rivard se tourne pour assurer la pérennité de Valecraft Homes dont le siège social est situé sur la promenade d’Youville à Orléans.

Et pour la petite histoire, sachez que la résidence de monsieur Rivard compte cinq salles de bain avec...de l’eau courante.