Une coopérative en mission

À des milliers de kilomètres des plantations de sucre et de cacao, la coopérative ottavienne La Siembra, nom espagnol qui signifie l’ensemencement, cultive le commerce équitable et biologique. En 2016-17 seulement, c’est 1000 tonnes de marchandise responsable qui ont transigé par les mailles commerciales de cette entreprise pionnière en Amérique du Nord avec l’importation de cacao et de sucre certifiés en provenance de l’hémisphère sud.

« Nous sommes dûment investis au quotidien, notamment par quatre principes phares qui guident les relations, ainsi que les actions de la Siembra », raconte d’entrée de jeu la directrice générale de cette coopérative, Kelly Storie. Ces principes qui guident la mission de l’organisation reposent sur les efforts destinés à la durabilité, à l’équité, au bousculement graduel des techniques agroalimentaires conventionnelles et surtout à l’utilisation de pratiques hautement démocratiques.

Sans surprise, la structure organisationnelle de la coopérative est très démocratisée. Devenir membre-travailleur procure un vote aux individus, des bénéfices financiers pouvant se traduire par des dividendes et un emploi socialement responsable. «Le fonctionnement de La Siembra requiert une polyvalence chez nos salariés. Par exemple, les postes relatifs au conseil d’administration sont octroyés par scrutin annuel ou biennal. Les gens engagés ont donc intérêt à être multifonctionnels et avoir une certaine capacité de gouvernance afin de chapeauter éventuellement l’équipe», fait valoir la directrice générale.

La directrice générale de La Siembra, Kelly Storie

Cet engagement envers un système interne le plus sain possible reflète la vision égalitaire qui perdure depuis la fondation de la Coopérative en 1999. La Siembra est partenaire avec bon nombre de petits producteurs et transformateurs, qui travaillent bien souvent en regroupement de coopératives. Cette identification et harmonisation au modèle d’entreprise des fournisseurs du sud met en évidence la quête de décence au cœur des milieux de travail.