Découvrir le Guatemala

CHRONIQUE - COLLABORATION SPÉCIALE / Je ne vous le cacherai pas, le Guatemala n’était pas sur ma «bucket list». Une semaine sur une plage mexicaine ou une aventure dans la jungle tropicale du Costa Rica sont des exemples de vacances dans le sud plus typiques. J’étais à la recherche d’une destination soleil pas trop loin du Canada, mais qui offrait tout de même des découvertes culturelles. Une courte recherche et je trouve rapidement la solution : un billet d’avion pour Antigua, Guatemala!

Une cité coloniale 

Arrivée à Antigua, je comprends immédiatement pourquoi elle est l’une des plus belles cités coloniales d’Amérique. Entrée en 1979 au Patrimoine mondial de l’humanité (UNESCO), Antigua offre des rues calmes, colorées et fleuries, des églises en ruines et d’impressionnantes portes qui mènent vers de ravissantes demeures coloniales. Derrière ces énormes portes se cachent aussi des cours intérieures à couper le souffle. On trouve ici des fontaines d’eau, de grands arbres, des planchers en mosaïque, bref, le parfait endroit pour s’asseoir et boire un bon café guatémaltèque. Même que le seul McDonald’s en ville avait lui aussi une impressionnante cour intérieure. Qui aurait cru que c’est au Guatemala que Ronald déguste ses croquettes de poulet dans le gros luxe ? 

Le marché central 

Une fois les petites rues explorées, je me sens prête pour une expérience un peu moins touristique. Donde esta la estacion de autobus? Mon sympathique hôte à mon auberge m’explique comment me rendre à la station d’autobus, parfait endroit pour prendre le pouls de la ville. À la station d’autobus et au marché central, je suis fascinée par les cris des vendeurs, les tissus des marchands pour la plupart d’origine Maya et l’encens qui nous rappelle le mélange des traditions catholiques et mayas. Mon instinct de photographe me pousse à vouloir prendre des clichés de ces belles marchandes aux habits traditionnels mais je demande avant la permission. La culture maya est de nature timide et réservée et il est préférable de tisser des liens plutôt que d’immédiatement pointer la caméra sans un simple hola!   

Les bus «poulet» du Guatemala

Je croyais avoir terminé mon après-midi au marché, mais je remarque des dizaines et dizaines d’autobus colorés. Plus connus par leur nom populaire de chicken bus (le mot «poulet» se réfère au fait que les guatémaltèques ruraux transportent à l'occasion des animaux vivants comme le poulet), ils sont en fait des autobus scolaires retirés des routes du Canada et des États-Unis. Ici, on leur donne une seconde vie et les propriétaires et chauffeurs s’amusent à décorer les autobus avec leurs noms et parfois même avec une thématique. Naviguer les chemins à bord d’un autobus poulet reste une expérience à ne pas manquer mais assurez-vous d’avoir vos pilules contre la mal de transport!