Comment trouver le local idéal?

Avant de vous lancer dans la recherche d’un nouvel espace de travail, il vous faut bien saisir vos besoins. Prenez un papier et un crayon, puis notez ce que les experts vous conseillent.

Étape 1 : Comprendre vos besoins 

Pour vous aider à bien saisir ce que vous cherchez, le courtier immobilier avec qui vous travaillez doit connaître votre entreprise. Le président de KW Distinction et courtier immobilier, Stéphane Bisson, explique qu’il tente d’en apprendre davantage sur l’entreprise de son client. 

«Je leur pose des questions sur leur entreprise: c’est quoi les heures d’ouverture, l’achalandage, le besoin en stationnement, en technologie. Je veux savoir si l’entreprise prévoit construire un centre de données, installer une climatisation particulière, ou encore créer des espaces de formation», raconte-t-il. 

Le président de KW Distinction et courtier immobilier, Stéphane Bisson

Le local choisi doit aussi combler les besoins présents et potentiels futurs. «Si l’entreprise prévoit doubler son nombre d’employés dans deux ans, le courtier immobilier peut lui trouver un local qui va lui permettre de s’agrandir et combler ses besoins dans le futur», explique M. Bisson.

Cette planification stratégique permet notamment d’éviter les coûts supplémentaires qu’engendrent les déménagements fréquents. « Il y a un coût important à déménager, raconte l’expert, en plus d’une perte de rentabilité et beaucoup d’insécurité pour les employés. Il vaut donc mieux éviter que cela n’arrive trop souvent.»

Étape 2 : Trouver le local 

Les besoins sont établis, il faut maintenant trouver la perle rare. L’élément fondamental en immobilier, c’est évidemment la location. «Location, location, location», répète M. Bisson. 

«Pour du buisness to buisness, l’emplacement a moins d’importance. Donc l’entrepreneur peut être localisé dans un parc industriel ou dans un deuxième étage. Du moment que nous faisons du people, nous avons besoin d’un endroit qui est facile d’accès», explique M. Bisson. 


Pour choisir l’emplacement du local, il faut se demander où sont situés les clients, mais aussi où sont situés les employés.
Stéphane Bisson, président de KW Distinction et courtier immobilier

Étape 3 : Gatineau vs Ottawa

La différence de prix entre le centre-ville d’Ottawa et celui de Gatineau peut aller du simple au double pour le même type d’immeuble, explique le courtier immobilier. Par contre, le prix n’est pas le facteur le plus important.

Le président de KW Distinction donne l’exemple de l’entreprise Spotify, établie dans le centre-ville d’Ottawa. 

«Spotify ne pourrait pas s’établir sur Maloney à Gatineau même si le loyer était gratuit, raconte-t-il. La raison est que leurs employés sont situés à Ottawa. Ce sont des jeunes, ils vont au travail à vélo et à pied. Ils ont besoin d’avoir accès aux cafés, aux restaurants, bref, à un centre-ville animé.»

Étape 4 : Le paiement et le bail

Un entrepreneur peut s’attendre à payer environ 15 à 20$ du pied carré à Gatineau, raconte le spécialiste en immobilier commercial. Il faut aussi prévoir une allocation pour l’entretien. 

«Les coûts d’entretien de l’immeuble sont importants à budgéter. Il faut penser par exemple au déneigement, au lavage du stationnement, à l’entretien de l’ascenseur et des couloirs, etc. Ces frais sont partagés selon le pied carré entre les locataires.»

Nadya et Patrice Bernard de l'entreprise O Design

Étape 5 : Personnaliser le local

Le local est choisi, les ententes sont signées; il faut maintenant s’installer. Nadya Bernard, designer intérieur, et Patrice Bernard, gestionnaire de projet, tous deux fondateurs de l’entreprise familiale O Design, estiment que le travail de designer est essentiel dans le processus d’aménagement d'un local commercial. 

«C’est certain que plus tôt nous travaillons avec le client, le mieux c’est. Le client est pris dans les émotions lors des visites, alors que le designer a un œil neutre et distant de l’entreprise», ajoute Mme Bernard. 

Le gestionnaire de projet chez O Design estime qu’il faudra entre 10 000 et 15 000$ pour la conception d’un design pour un local moyen.

 «Les prix sont très variés. Il est possible d’engager un designer comme conseiller pour un prix à l’heure. Sinon, il y a la possibilité de payer par forfait pour un gros projet», ajoute M. Bernard.

Trouver un vrai partenaire

Finalement, le duo de chez O Design croit à l’importance du travail des professionnels pour la réussite d’un projet. Ils conseillent d’ailleurs aux entrepreneurs de discuter avec plusieurs designers avant de s’arrêter sur un choix.

«Il faut trouver quelqu’un avec qui ça clique, qui a la même vision et qui comprend bien les besoins du client», explique la fondatrice.