La directrice générale de La Siembra, Kelly Storie, et la chargée des communication de l'entreprise, Mélanie Broguet

Avoir sa part du gâteau

S’il est une tâche quotidienne qui commande les efforts de cette entreprise coopérative, c’est bien celle de voir à la popularisation des produits auprès des consommateurs. «Nos secteurs névralgiques d’activités au Canada sont la Colombie-Britannique, l’Ontario et le Québec, détaille la chargée des communications de La Siembra, Mélanie Broquet. Nos produits de la gamme Camino, entre autres, trouvent preneurs auprès de grandes chaînes commerciales, mais la concurrence reste très forte».

La partie n’est pas toujours facile. Les grandes entreprises accentuent la pression, notamment en achetant de petits joueurs équitables ou en façonnant des standards de certification maison. Stratégique, La Siembra varie son offre en proposant des produits en vrac. Son rôle de distributeur de sucre auprès de compagnies alimentaire au pays, par exemple pour du Kombucha, permet également une certaine diversification.

«La Coopérative a adopté une technique publicitaire d’après ses moyens, sans axer sur des campagnes de marketing à grande échelle », explique Mme Broquet. Puisque notre mission est d’éduquer notre clientèle de l’ensemble de l’œuvre entourant le produit, en plus de son bon goût, nous préconisons l’approche de vente directe. Les ventes personnalisées de la gamme forgent des opinions permanentes et conscientisées envers le marché équitable». Cette caractéristique de la vente du concept, en plus du produit comme tel, forme des influenceurs. À preuve, les volumes écoulés sont en croissance constante depuis les dernières années.

Pour répondre à cette progression, La Siembra compte d’ailleurs quitter bientôt ses vétustes locaux de la rue Florence pour occuper un espace plus vaste  acquis au début de l’été. 

Des millions équitables

Les achats équitables projetés de la coopérative sur le marché international sont estimés à 7.5 millions $ pour 2017-18. La chaîne d’approvisionnement de La Siembra englobe 16 regroupements de coopératives, comportant au total 38 407 fermes familiales. En décomposant davantage cette structure, on distingue certaines formations par région, entre autres NORANDINO au Paraguay. Il s’agit d’un regroupement de 4 790 producteurs locaux qui œuvrent principalement pour l’apport en sucre. On peut également s’attarder à l’exemple de CONACADO, en République Dominicaine, avec ses 10 000 entités locales, s’activant davantage autour de la fève de cacao.

Ces indispensables relations procurent à La Siembra les ingrédients nécessaires afin de commercialiser, par ses installations ontariennes de Mississauga, plusieurs produits bruts ou raffinés. On retrouve notamment la marque Camino et ses tablettes de chocolat, la variété d’ingrédients fins de cuisine, les saveurs de chocolats chauds, en plus des essentiels cafés.